"Nous ne cesserons de scruter l’horizon"

  • A
  • A
"Nous ne cesserons de scruter l’horizon"
L'Etat le plus peuplé d'Australie est touché par de très violents incendies.@ REUTERS
Partagez sur :

TÉMOIGNAGES E1.FR. En pleine canicule, l'Australie est en proie à de violents incendies.

>> L’ACTU. C’est la journée de tous les dangers. L'Australie s’apprête à affronter des feux de brousse d’une rare intensité, dus à un pic de température et des rafales de vent. Plus de 130 feux ont déjà été recensés en Nouvelle-Galles du Sud, l’État le plus peuplé du pays, où se trouve Sydney. Plus de 7 millions de personnes vivent dans cette zone de plus de 800.000 kilomètres carrés.

>> A lire aussi : Australie : chaleur et nouvelle carte météo

Après de terribles incendies en 2009 qui avaient fait cent-soixante-treize victimes, une échelle des risques a été introduite pour classer les risques d’incendies. La journée de mardi a été élevée au niveau "catastrophique", ce qui signifie que les incendies seront incontrôlables, imprévisibles et très rapides, avec pour seule option l'évacuation des habitants. Pour l'instant, aucune victime n'est à déplorer.

feux en australie

© MAXPPP

>> Pour Europe1.fr, deux Australiens racontent comment ils vivent sous la menace de ces feux de brousse et de forêt.

Sam n’a qu’à tourner la tête vers la fenêtre de son salon pour apercevoir les fumées noires qui envahissent le ciel de Nouvelle-Galles du Sud. Cet habitant de Jervis Bay, un petit joyau de verdure niché dans le parc national de Booderie. Les flammes ne sont plus qu’à 8 kilomètres de chez lui, mais le jeune homme de 27 ans reste calme. "Quand il sera temps de partir, alors on nous le fera savoir", lâche-t-il, résigné, au micro d’Europe1.fr.

Alerté par texto

Mardi, les locaux de son entreprise ont dû fermer leurs portes plus tôt que prévu après que l’alerte a été donnée par les pompiers. Comme tous ses collègues, Sam a reçu le message par SMS sur son téléphone portable, alors qu’il était en train de travailler. Finalement, plus de peur que de mal, Sam retournera au bureau dès mercredi, assure-t-il. Mais l’optimisme de cet Australien pourrait bien être perturbé par le feu. "Les chaines météo ont montré qu’ils se tournent désormais vers le Nord, vers là où je suis en ce moment", explique-t-il. "Mais nous sommes très bien informés, alors il n’y a pas de quoi s’inquiéter" conclut-il.

Entre tension et décontraction

Même décontraction du côté de Lynne. Cette Australienne de 58 ans vit dans une ferme à mi-distance entre Canberra - la capitale - et Sydney. Cela fait plusieurs années que Lynne et son mari font face aux incendies. Alors le couple est prêt en cas d’alerte. Lynne a déjà préparé un sac contenant entre autres ses bijoux. Elle et son mari iront se réfugier chez leur fils, à une dizaine de kilomètres de chez eux, si le feu devient trop menaçant. Et pour préserver leur maison, le couple a pris toutes les précautions nécessaires, comme déblayer et élaguer dans un large périmètre autour de la demeure.

Mais la tension demeure palpable chez cette mère de famille. "Nous ne cesserons de scruter l’horizon jusqu’à la fin de l’été", confie-t-elle à Europe1.fr.

Comme Lynne et Sam, des millions d'Australiens ont les yeux rivés sur leurs écrans de télévision, qui diffusent en boucle des images des flammes et des messages de sécurité. D'après le Sydney Morning Herald, 55.000 hectares ont déjà été réduits en cendres. Et le feu ne semble pas près de s'éteindre.