Avalé vivant par un anaconda (ou pas)

  • A
  • A
Avalé vivant par un anaconda (ou pas)
@ Discovery Channel / Paul Rosolie
Partagez sur :

Le documentaire, qui avait beaucoup fait parler de lui, a été diffusé dimanche soir sur Discovery Channel. L'homme n'a pas été avalé par le serpent.

La chaîne américaine Discovery Channel avait mis les grands moyens pour promouvoir l'émission Eaten alive (dévoré vivant, en français), diffusée dimanche soir aux Etats-Unis. La promesse ? Montrer un homme qui se fait avaler vivant par un anaconda, un serpent gigantesque vivant dans la forêt amazonienne. La résultat : l'homme a été attrapé, presque étouffé et mordu, avant d'être libéré par son équipe.

Il a fallu provoquer l'anaconda. Connue pour ses coups médiatiques et son sensationnalisme, Discovery Channel a produit le documentaire de Paul Rosolie, qui se définit comme un réalisateur, naturaliste et explorateur. De nombreux téléspectateurs, attirés par l'importante campagne de publicité, ont été déçus par le show télévisé, selon le site Zap2it

"Il n'a pas immédiatement essayé de me manger. Il a essayé de s'échapper", raconte Paul Rosolie. "Mais quand je l'ai provoqué, et ai commencé à agir plus comme un prédateur, alors il s'est tourné et s'est défendu." Le serpent a alors attrapé le réalisateur, vêtu d'une combinaison spéciale le protégeant des sucs gastriques et lui permettant de respirer. L'animal d'une centaine de kilos s'est enroulé autour de lui, rendant difficile pour Paul Rosolie de respirer.

Il lâche le casque rapidement. Au bout d'une heure de constriction douloureuse, l'anaconda a "attrapé [l'explorateur] au niveau du visage". "La dernière chose que j'ai vu, c'était sa bouche grande ouverte avant que tout ne devienne noir", raconte-t-il. "J'ai senti la combinaison craquer. C'était comme si mes bras s'étaient désarticulés". Le serpent de 6 mètres de long a tenté de mordre son casque avant de rapidement lâcher prise, racontent les sites spécialisés américains.



Broadcast live streaming video on Ustream

Certains téléspectateurs se sont moqués de la supercherie en renommant l'émission Cuddled alive (câliné vivant, en français).

Attirer l'attention sur la disparition de la forêt. L'idée, explique-t-il, "est venue après avoir passé dix ans dans la forêt amazonienne et son habitat. Tout le monde sait qu'elle disparaît, mais il n'y a pas assez de gens qui y font attention. Nous avons donc voulu faire quelque chose qui choque vraiment les gens, et provoquer des réactions".

L'émission avait suscité la colère des associations de protection des animaux, craignant que l'anaconda ne soit blessé pendant le tournage. Discovery Channel a répété que cela n'avait pas été le cas.