L'exécutif européen pas encore connu mais...

  • A
  • A
L'exécutif européen pas encore connu mais...
@ MAX PPP
Partagez sur :

SUSPENSE - Les 28 se retrouveront fin août pour tenter de se mettre d'accord. Moscovici est plus que jamais pressenti pour un poste de commissaire européen.

L'INFO. Aucun nom n’est sorti du chapeau européen mercredi soir. Réunis à Bruxelles, les 28 chefs d’Etats et de gouvernement n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur des noms de dirigeants pour les cinq ans à venir.

Rendez-vous fin août. Les discussions ont principalement porté mercredi soir sur deux postes : celui d'Herman Von Rumpoy, le président du Conseil et celui de Catherine Hashton, la chef de la diplomatie européenne. 

Le prochain président de la Commission, Jean-Claude Juncker, a été élu mardi par le Parlement européen. Les États membres doivent désigner d'ici fin juillet leur candidat pour intégrer son équipe, qui sera investie en octobre par le Parlement pour entrer en fonction début novembre. Faute d'accord, tout le monde se retrouvera donc fin août pour un nouveau sommet européen.

>> LIRE AUSSI - Qui êtes-vous, Jean-Claude Juncker, nouveau président de la Commission ?

Les préférences de François Hollande. François Hollande, de son côté, semble avoir une idée précise du profil du prochain chef de la diplomatie européenne : pour le président, ce dirigeant doit être une femme et doit être de gauche. Le président a aussi déjà indiqué qu'il voulait un poste de vice-président pour la France, qui vise un poste économique.

Moscovici "pré-désigné". L'ancien ministre socialiste français, Pierre Moscovici, devrait être désigné commissaire européen d'ici la fin du mois de juillet, selon une source proche de l'Elysée. "Notre candidat, il est pré-désigné, vous le connaissez", a indiqué cette source à l'AFP. Pierre Moscovici, qui s'est vu confier par l'exécutif une mission parlementaire sur la "contribution des politiques européennes à la croissance et à l'emploi", après son départ du ministère des Finances, a affirmé à plusieurs reprises qu'il se préparait à la fonction, en se prévalant de la "confiance" du président Hollande.





D'autres personnalités socialistes ont fait acte de candidature, notamment l'ancienne ministre Elisabeth Guigou, actuelle présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale, et la députée européenne Pervenche Berès.

>> LIRE AUSSI - Juncker veut investir 300 milliards contre le chômage