Noël : les appels à la paix

  • A
  • A
Noël : les appels à la paix
@ REUTERS
Partagez sur :

Des chrétiens ont été visés par des attaques dans différents pays. Le pape appelle à la paix.

Le pape Benoît XVI a condamné dans des termes très durs ceux qui sèment la violence et la guerre dans le monde, en célébrant vendredi soir la messe de Noël à la basilique Saint-Pierre de Rome, lors d'une nuit marquée de quelques violences et menaces anti-chrétiennes dans le monde.

Paix et fin des persécutions

"Seigneur, réalise totalement ta promesse : brise les bâtons des tortionnaires, brûle les chaussures bruyantes (des soldats), fais que finisse le temps des manteaux couverts de sang", a déclaré le pape dans son homélie, devant les milliers de fidèles assemblés dans la basilique au Vatican.

Comme en écho, à Bethléem, lieu de naissance du Christ selon les Evangiles, le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, plus haute autorité catholique romaine en Terre sainte, a exhorté à la paix au Moyen-Orient. Le chef de l'Eglise anglicane, l'archevêque de Canterbury Rowan Williams, a demandé pour sa part dans son sermon de Noël qu'on se souvienne à cette occasion de ceux qui, partout dans le monde, sont victimes de persécutions en raison de leur foi chrétienne.

Une explosion au Nigéria

Au Nigeria, au moins 40 personnes ont été tuées par une explosion dans le centre du pays, une région où les tensions sont vives entre communautés chrétienne et musulmane, et une attaque attribuée à des intégristes musulmans contre des fidèles chrétiens assistant à une messe de Noël a été déjouée par l'armée dans le nord.

Aux Philippines, dans le sud du pays en proie à une rébellion musulmane, six personnes ont été blessées par l'explosion d'une bombe dans une église où était célébrée la messe de Noël sur l'île de Jolo.

Sur un forum connu pour ses liens avec le réseau Al-Qaïda, le Shumukh al-Islam, un militant a menacé dans une cassette audio "les incroyants et les pays chrétiens célébrant Noël" d'attentats à la bombe, a annoncé vendredi le centre américain de surveillance de sites islamistes (SITE).