Nobel de Médecine : qu'ont découvert les lauréats 2013 ?

  • A
  • A
Nobel de Médecine : qu'ont découvert les lauréats 2013 ?
@ JANERIK HENRIKSSON / TT/EPA/MAXPPP
Partagez sur :

ZOOM - Le jury a récompensé leurs travaux sur le système de transport à l'intérieur de la cellule.

L'INFO. Le prix Nobel de médecine et physiologie a été attribué lundi aux Américains James Rothman et Randy Schekman et à l'Allemand Thomas Südhof. Les chercheurs, qui ont mené leurs travaux indépendamment les uns des autres, sont récompensés pour leurs recherches sur les cellules et les vésicules cytoplasmiques. "Le prix Nobel 2013 honore trois chercheurs qui ont élucidé le mystère de la manière dont une cellule organise son système de transport", explique l'institut Karolinska de Suède, dont est issu le jury.

A quoi servent leurs travaux ? Le monde cellulaire est miniature et omniprésent. Un corps humain en contient environ 10.000 milliards selon Sciences et Avenir. "Chaque cellule est une usine qui produit et exporte des molécules. Par exemple, l'insuline est fabriquée et libérée dans le sang et des signaux chimiques appelés les neurotransmetteurs sont envoyés d'une cellule nerveuse à une autre", a-t-il expliqué. "Ces molécules sont transportées autour de la cellule dans de petits paquets appelés vésicules", précise le jury. Comme dans tout système de transport, la régulation du trafic est essentielle au bon fonctionnement du réseau. Les chercheurs sont à l’origine de découvertes clef dans ce domaine.

James E. Rothman est professeur de biologie cellulaire et de chimie à l’université de Yale. Il est âgé de 66 ans et président du département de biologie cellulaire. Il a identifié les protéines de la vésicule et de quelle manière elles interagissent avec la membrane de la cellule.

Randy W. Schekman est professeur de biologie à l’université de Berkeley. Il est âgé de 64 ans. Spécialisé en génétique, il a identifié les gènes nécessaires au bonne marche du transport vésiculaire.

Thomas C. Südhof est professeur en médecine à l’université de Stanford. Il est né à Göttingen en Allemagne, mais a fait l’essentiel de sa carrière de chercheur aux Etats-Unis. Il est âgé de 57 ans. Il a travaillé sur le contrôle de la machinerie interne aux vésicules par les ions calcium.

Quelques chiffres. 204 personnes ont reçu ce prix entre 1901 et 2013 avec seulement 10 femmes lauréates. Le plus jeune, Frederick G. Banting, récompensé en 1923 avait seulement 32 ans. Le plus vieux, Peyton Rous avait 87 ans lorsqu’il a reçu le prix en 1966.

Les chercheurs recevront leur prix le 10 décembre à Stockholm, jour de l’anniversaire de la mort d’Alfred Nobel.