Nigeria : une attaque contre un collège fait 40 morts

  • A
  • A
Nigeria : une attaque contre un collège fait 40 morts
Boko Haram est responsable depuis 4 ans de nombreuses attaques visant des écoles, des universités et des collèges.@ REUTERS
Partagez sur :

Des terroristes de Boko Haram ont tiré sur des élèves alors qu'ils étaient endormis. 

L'info. Des membres du groupe islamiste Boko Haram ont tiré dimanche matin sur des étudiants endormis dans le dortoir d'un collège dans le nord-est du Nigeria, faisant 40 morts. L'attaque, menée dans les premières heures de la matinée, s'est déroulée dans la ville de Gujba, dans l'Etat de Yobe, où le groupe armé Boko Haram, a déjà mené par le passé des attaques sanglantes, a déclaré un porte-parole militaire, Lazarus Eli. Le porte-parole a ajouté que l'attaque surprise a été menée dans le collège de l'Agriculture de Gujba par des "terroristes de Boko Haram qui se sont introduits dans l'école et qui ont tiré sur des étudiants" alors qu'ils étaient endormis.

Des précédents. Des forces de sécurité se sont déployées sur les lieux, a ajouté le porte-parole. La localité de Gubja est située à une trentaine de kilomètres de la capitale de l'Etat de Yobe, Damataru. L'Etat de Yobe a été le théâtre de violentes attaques ces derniers mois contre des étudiants, toutes imputées à Boko Haram. La pire s'est produite en juillet dans la ville de Mamudo, où les islamistes ont lancé des grandes explosives et ouvert le feu dans des dortoirs, tuant au moins 42 personnes, essentiellement des étudiants.

"L'éducation occidentale est un pêché". Boko Haram dont le nom signifie "l'éducation occidentale est un pêché" en langue haoussa est responsable de nombreuses attaques visant des écoles, des universités et des collèges au cours de son insurrection déclenchée depuis près de quatre ans. Yobe est un des trois Etats du nord-est du Nigeria où l'armée mène une offensive depuis la mi-mai pour tenter de mettre fin à l'insurrection de Boko Haram.

Des milices d'auto-défense. Les attentats contre des églises, notamment pendant le culte du dimanche, étaient presque hebdomadaires pendant une période, mais elles sont moins nombreuses depuis quelques mois. Depuis le début de l'intervention militaire dans le nord-est, des milices d'auto-défense se sont mises en place pour aider l'armée à lutter contre l'insurrection islamiste. Boko Haram a, à son tour, mené de nombreuses attaques contre les civils pour se venger de leur soutien à l'armée.Boko Haram revendique la création d'un Etat islamique dans le nord du Nigeria, majoritairement musulman. Les attaques du groupe extrémiste et leur répression sanglante ont fait au moins 3.600 morts depuis 2009 selon l'ONG Human Rights Watch.