Nigeria : les otages français localisés

  • A
  • A
Nigeria : les otages français localisés
@ MAXPPP
Partagez sur :

Des rebelles assurent être en contact avec les ravisseurs des trois employés de Bourbon.

Les trois Français et une quatrième personne pris en otage au Nigéria auraient été repérés. C'est en tout cas ce qu'affirme le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Mend), principal groupe armé du sud du Nigéria. Il a assuré qu'il a localisé les otages et être "en pourparlers avec les ravisseurs afin qu'ils remettent les quatre hommes entre les mains du Mend".

Ce groupe, qui réclame une meilleure redistribution dans le delta du Niger de la manne générée par le pétrole et le gaz extraits de la région, a revendiqué dans le passé plusieurs enlèvements d'employés du secteur pétrolier et attaqué des installations pétrolières.

Le Bourbon, cible déjà connue

Les trois Français, membres d'équipage d'un bateau opérant sur un champ pétrolier au large du Nigeria, ont été enlevés dans la nuit de mardi à mercredi. Ils travaillaient sur le remorqueur Bourbon Alexandre. Aucune revendication n'a pour l'instant été formulée, mais le ministre de la Défense, Hervé Morin, estime qu'il s'agit d'un acte de piraterie classique.

Ce n'est pas la première fois qu'un navire de Bourbon se fait attaquer. Dix membres d'équipage d'un navire du groupe Bourbon, dont sept Français, avaient déjà été pris en otages fin octobre 2008 au large du Cameroun par un groupe rebelle membre du Niger Delta Defence and Security Council. Ils avaient été libérés dix jours plus tard. Une cellule de crise a été ouverte à Marseille.

Cet enlèvement survient six jours après le rapt revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) de cinq Français au Niger, employés par le groupe nucléaire français Areva et l'un de ses sous-traitants.