Nigeria : le kamikaze était une enfant de 7 ans

  • A
  • A
Nigeria : le kamikaze était une enfant de 7 ans
@ AFP
Partagez sur :

Une fillette a fait exploser une bombe dans un marché du nord-est du pays, tuant sept personnes.

Le Nigeria encore touché par l'horreur. Dimanche, une fillette s'est fait exploser dans le nord-est du pays, provoquant la mort de sept personnes. La jeune fille, âgée de 7 ans, a actionné une ceinture d'explosifs dans un marché très fréquenté de la ville de Potiskum. Cinq personnes ont été tuées et 19 blessées selon un premier bilan donné dans l'après-midi. Des sources médicales à l'hôpital public de Potiskum ont par la suite annoncé que deux des blessées ont succombé à leurs blessures.

>> LIRE AUSSI - La folie meurtrière de Boko Haram

La fillette est revenue par un autre côté. Selon les témoins, la fillette avait été renvoyée quatre fois à l'entrée du site par des gardiens et membres de milices d'autodéfense qui l'avaient jugée suspecte, en raison de son âge. Finalement, la fillette est revenue par un autre côté, "elle s'est baissée pour franchir le cordage de sécurité, à une certaine distance de nous. Et c'est là qu'elle s'est fait exploser", a expliqué Buba Lawan, chef d'une milice locale d'autodéfense.

La signature de Boko Haram. L'attaque-suicide n'avait pas été revendiquée mais, selon plusieurs observateurs, elle porte la signature de Boko Haram, qui a eu recours à plusieurs reprises à des femmes et fillettes pour ce type d'opérations. Au début du mois de février, une jeune fille d'une dizaine d'années s'était transformée elle aussi en bombes humaines, sur le marché de Maiduguri. Cette attaque, également non revendiquée par le groupe islamiste, avait provoqué la mort de 19 personnes. Le mode opératoire de l'attentat, avec une bombe déclenchée à distance, est cependant semblable à celui utilisé par Boko Haram.

>> LIRE AUSSI - Le Nigeria pourra-t-il balayer Boko Haram ?