Nigeria : au moins 120 morts dans un attentat-suicide

  • A
  • A
Nigeria : au moins 120 morts dans un attentat-suicide
@ Capture d'écran Twitter
Partagez sur :

BAIN DE SANG - Deux kamikazes, épaulés par des hommes armés, ont attaqué la mosquée de Kano, la deuxième ville du pays. Le bilan provisoire fait état de 120 morts.

Le bilan. C'est l'attaque la plus meurtrière qu'a connu le Nigeria depuis la reprise des attaques au mois de novembre. 47 lycéens avaient été tués le 10 novembre dans le nord-est du pays, mais vendredi, à Kano, le bilan provisoire s'élève déjà à 120 morts et 270 blessés. Deux kamikazes et des hommes armés sont à l'origine de l'attentat perpétré vendredi contre la grande mosquée de la deuxième plus grande ville du pays, a annoncé la police. Trois explosions ont retenti successivement. C'est dans cette mosquée que l'émir avait appelé le peuple à lutter contre le groupe islamiste Boko Haram. Il estimait que la police elle-même n'était pas capable d'assurer la sécurité des citoyens.  



>> LIRE AUSSI -Déguisé en lycéen, il tue 47 élèves 

Le récit de l'attaque. Il y a d'abord eu un double attentat-suicide à la grande mosquée de Kano, la principale ville du Nord, puis "des hommes armés ont ouvert le feu sur ceux qui tentaient de fuir", a déclaré le porte-parole de la police nigériane, Emmanuel Ojukwu. Sur une quinzaine d'hommes armés, quatre ont été tués par la foule en colère et les autres ont réussi à s'enfuir, a-t-il ajouté.

>> LIRE AUSSI - Reportage : sur la piste de Boko Haram