Nick Clegg, les Anglais l'adorent

  • A
  • A
Nick Clegg, les Anglais l'adorent
@ REUTERS
Partagez sur :

Le candidat libéral-démocrate sort grand vainqueur du premier débat télévisé de Grande-Bretagne.

Nick Clegg 1. Gordon Brown et David Cameron 0. En Grande-Bretagne, le parti Libéral-démocrate a connu vendredi une hausse de popularité spectaculaire au lendemain de la prestation remarquée de son chef, Nick Clegg, lors d'un débat télévisé historique.

Un débat télévisé inédit

Lors de ce rendez-vous cathodique, le jeune dirigeant des Lib-dems, dont la photo s'étale à la Une de tous les journaux, était opposé aux leaders des deux autres partis en lice pour les législatives du 6 mai : le conservateur David Cameron et le Premier ministre travailliste Gordon Brown.

Après un démarrage un peu tendu, Gordon Brown, David Cameron et Nick Clegg ont progressivement pris leurs marques, n'hésitant pas à transgresser les règles strictes qu'ils avaient eux-mêmes laborieusement élaborées pour s'interpeller directement, se couper la parole, se démarquer des deux autres.

A ce petit jeu, le télégénique Nick Clegg a rapidement pris l'avantage. Habituellement dans l'ombre de ses deux opposants lors des traditionnelles Questions au Premier ministre aux Communes, il a profité de cette large audience pour asséner un message qui a semblé faire mouche : nous, Lib-dems, représentons le vrai changement face à "eux deux".

"Ne les laissez pas vous dire que le seul choix est entre deux vieux partis qui se repassent le bébé de votre gouvernement depuis 65 ans", a-t-il lancé.

Quelques minutes après le générique final, deux sondages instantanés rendaient un verdict sans appel : Clegg sortait très largement vainqueur. Une enquête Yougov lui donnait 51% de bonnes opinions, contre 29% à Cameron et 19% à Brown.

Selon une autre enquête réalisée auprès de 4.000 téléspectateurs juste après le débat, les Lib-dems sont désormais crédités de 24% (+3% par rapport à un sondage du début de la semaine) des intentions de vote et talonnent désormais le Labour à 28% (-1%). Les conservateurs restent toutefois en tête avec 35%.

"L'étoile de Clegg monte"

Vendredi matin, la presse rendait à son tour un hommage unanime à la prestation du "troisième homme" : "L'outsider fait son entrée", titrait le Times. "L'étoile de Clegg monte", renchérissait le Daily Telegraph. "Clegg saisit l'occasion", soulignait le Guardian.

Reste à savoir si ce brusque regain de popularité des "Lib-dems" n'est qu'un feu de paille dans la foulée d'une éphémère "performance" médiatique ou un véritable tournant politique. Nick Clegg sera désormais très attendu lors des deux autres débats prévus avant les élections: sur la politique étrangère le 22 avril puis, une semaine plus tard, sur l'économie, épicentre de cette campagne qui s'annonce jusqu'au bout indécise.