Newtown : la NRA répond par les armes

  • A
  • A
Newtown : la NRA répond par les armes
@ Reuters
Partagez sur :

Le puissant lobby américain des armes estime qu'il faut placer un policier armé devant chaque école.

>> L'info. La National Riffle association (NRA) reste fidèle à ses principes. Et ce même après la tuerie de Newtown lors de laquelle 20 enfants sont morts. Le puissant lobby américain des armes NRA a estimé vendredi, une semaine après la tragédie dans l'école de Sandy Hook, que la seule réponse aux fusillades était de se défendre par les armes. "La seule façon de stopper un méchant avec une arme est de lui opposer quelqu'un de bien avec une arme", a estimé devant la presse le vice-président exécutif de la National Rifle Association, Wayne Lapierre qui a aussi dénoncé le rôle des films et jeux vidéo violents.

>>> A lire : La NRA sort (enfin) du silence

armes NRA 930

© Capture

• La proposition choc. Le puissant lobby américain des armes estime qu'il faut placer un policier armé devant chaque école à travers le pays."Avec toute l'aide internationale financée par les Etats-Unis, avec tout l'argent du budget fédéral, ne pouvons-nous pas mettre un policier devant chaque école ?", a lancé Wayne Lapierre. "Je demande aujourd'hui au Congrès d'agir immédiatement et de faire ce qui est nécessaire pour mettre des policiers armés devant chaque école de ce pays", a-t-il ajouté.

>>> A lire : Qui sont les "anti-armes" américains ?

• Des perturbateurs. La conférence de presse de la NRA a été interrompue à deux reprises par des manifestants qui l'ont accusée de "tuer" des enfants. Un homme a d'abord brandi une banderole où l'on pouvait lire en grandes lettres "la NRA tue nos enfants", avant d'être sorti de la salle. Puis une femme est passée devant les caméras avec une autre banderole affirmant "la NRA a du sang sur les mains".

Michael Moore, le réalisateur de Bowling for Columbine, qui a suivi la conférence de presse, est lui choqué après les déclarations de la NRA.

"La NRA dit que toute le monde est à blâmer sauf eux. La conférence de presse la plus dérangée, fantasque que j'ai jamais vue"

17.12 Barack Obama tuerie de Newtown. 930620

© REUTERS

Obama s'engage. Ces déclarations de la NRA interviennent alors que Barack Obama a promis qu'il y aurait des propositions concrètes sur les armes à feu d'ici le mois de janvier. Il a nommé son vice-président, Joe Biden à la tête d'un groupe de travail chargé de travailler sur ce sujet et de mettre en avant des recommandations. Le président américain aimerait ainsi renouveler une réglementation contre les armes d'assaut prise sous Bill Clinton en 1994 mais qui a expiré dix ans plus tard. Au regard de l'émotion provoquée par la tragédie de vendredi, il pourrait même tenter d'aller plus loin, même si nombre d'Américains restent attachés au deuxième amendement de la Constitution qui leur garantit la liberté de posséder des armes.

>>> A lire : Obama veut bannir les fusils d'assaut

Ce groupe de travail devrait en particulier examiner comment réglementer la vente de fusils d'assaut et de chargeurs à forte capacité. Il travaillera aussi sur des politiques relatives à la santé mentale et la violence dans la culture populaire.