News of the World : Gordon Brown victime de Murdoch?

  • A
  • A
News of the World : Gordon Brown victime de Murdoch?
@ REUTERS
Partagez sur :

Le Sun et le Sunday Times auraient obtenu illégalement des informations sur l’ex-1er ministre britannique.

La fermeture du tabloïd News of the World, au cœur d’un scandale d’écoutes téléphoniques, n’a pas coupé court à la crise. Ce sont désormais deux autres journaux du groupe Murdoch, le Sun et le Sunday Times, qui sont mis en cause.

Et, selon des informations publiées lundi par la BBC et par le Guardian, Gordon Brown aurait été la cible de ces journaux, pendant plus de dix ans. Alors qu’il était ministre des Finances et même Premier ministre, sa messagerie de téléphone portable et celle de sa femme auraient été piratées par un détective qui a travaillé pour News of the World.

Mais ce n’est pas tout : la vie privée de l’ex-Premier ministre toute entière aurait été violée. En janvier 2000, un acteur travaillant pour le Sunday Times se serait fait passer pour Gordon Brown auprès de sa banque, afin d’accéder à ses comptes.

Des informations sur la mucoviscidose du fils de Brown

Pire encore, le Sun se serait procuré le dossier médical de l’un de ses fils, atteint de mucoviscidose, en octobre 2006. La rédactrice en chef du Sun de l’époque, Rebecca Brooks, avait contacté Gordon Brown pour lui dire qu’elle savait que son fils était malade. Et quelques jours plus tard "l’information" était à la Une du tabloïd.

Pour couronner le tout, la BBC a indiqué que Scotland Yard avait informé Gordon Brown que ses coordonnées personnelles figuraient dans les carnets de Glenn Mulcaire, un détective privé agissant pour News of the World, condamné à 6 mois de prison en 2007 pour avoir piraté des messageries téléphoniques.

Le Prince Charles et Camilla illégalement écoutés

Non seulement le scandale News of the World s’étend à d’autres médias, mais l’ampleur des écoutes illégales faites par le tabloïd s’avère plus grande. Le Prince Charles et son épouse Camilla en auraient été victimes, selon le Guardian. La liste des victimes présumées de ces écoutes comprenait déjà Hugh Grant, Gwyneth Paltrow, Jude Law, des proches de victimes d'attentats et de soldats anglais en Irak, ou encore les parents de la fillette disparue Maddie McCann.

Un scandale qui fragilise également le gouvernement britannique, puisque le Premier ministre David Cameron, ami de Rebecca Brooks, avait engagé en 2007 Andy Coulson en tant que porte-parole. Ce dernier venait d'être contraint à démissionner de son poste de rédacteur en chef de News of the World après la mise au jour d'un premier scandale d'écoutes téléphoniques.

Ainsi, le gouvernement britannique a tout fait lundi pour ne pas avoir à approuver rapidement une éventuelle acquisition du bouquet de chaînes satellite BSkyB par News Corp, le groupe de Rupert Murdoch. David Cameron a sermonné Rupert Murdoch, en déclarant que News Corp devait s'employer "à mettre de l'ordre dans cette pagaille" avant d'envisager la moindre acquisition.