New York verse 4 millions de dollars aux proches d'un Afro-Américain tué par la police

  • A
  • A
New York verse 4 millions de dollars aux proches d'un Afro-Américain tué par la police
Le policier New Yorkais à l'origine de la mort d'Akai Gurley avait été reconnu coupable d'homicide involontaire en février 2016.@ AFP
Partagez sur :

L'argent bénéficiera directement à la fillette du père de famille, aujourd'hui âgée de quatre ans.

La ville de New York a accepté de verser 4,1 millions de dollars aux proches d'un père de famille noir tué accidentellement par un policier en novembre 2014, a-t-on appris mardi de l'avocat de la famille. Akai Gurley, 28 ans, avait été tué dans une cage d'escalier obscure d'un immeuble HLM de Brooklyn alors qu'il empruntait l'escalier, l'ascenseur n'arrivant pas.

Le policier reconnu coupable. Un policier débutant qui patrouillait la cage d'escalier un étage au dessus avait tiré en entendant du bruit. La balle avait ricoché contre le mur et tué Akai Gurley, qui n'était pas armé. Sa mort, comme celle d'autres jeunes noirs tués par la police, avait suscité plusieurs manifestations dénonçant la brutalité policière envers les noirs.

Peter Liang, 28 ans, qui avait commencé dans la police quatre mois avant le drame, avait été reconnu coupable d'homicide involontaire en février 2016 et renvoyé de la police. En avril, un juge avait revu la condamnation, le condamnant pour homicide par négligence à cinq années de mise à l'épreuve et 800 heures de travail d'intérêt général.

Une somme qui reviendra à la fille de la victime. Au total, la famille d'Akai Gurley recevra plus de 4,5 millions de dollars : 4,1 millions de la ville de New York, 400.000 de l'office HLM, et 25.000 du policier Peter Liang, auteur du coup de feu mortel, a précisé l'avocat de sa compagne, Scott Rynecki. L'accord financier a été conclu lundi après-midi devant un juge du tribunal de Brooklyn. La famille d'Akai Gurley avait porté plainte contre la ville de New York, en mai 2015.

Kimberly Ballinger, mère de la fillette de quatre ans d'Akai Gurley, est satisfaite du résultat, a ajouté l'avocat. "Elle veut pouvoir reprendre le fil de sa vie et espère qu'elle pourra maintenant élever leur enfant pour qu'elle devienne quelqu'un dont Akai aurait été fier", a-t-il ajouté. L'argent sera placé pour la petite fille, mais sa mère, une aide à domicile, pourra recevoir des versements mensuels pour son éducation, a-t-il ajouté.