New York : hausse de 66% des décès par overdose

  • A
  • A
New York : hausse de 66% des décès par overdose
La mairie de New York a annoncé un plan de 25 millions de dollars pour financer l'éducation, la formation et la prévention contre la drogue.@ DON EMMERT / AFP
Partagez sur :

À New-York, l’héroïne  a été responsable en 2015 de plus de la moitié des décès par overdose.

Les décès par overdose ont grimpé de 66% entre 2010 à 2015 à New York, avec une hausse de 158% pour les overdoses d'héroïne, ont annoncé mardi les autorités municipales. L'héroïne a été à l'origine de 59% des 937 overdoses signalées en 2015 dans la plus grande ville américaine, d'après le service de la santé de la mairie de New York.

Héroïne et antidouleurs. Les morts par overdose d'opiacés - l'héroïne et les antidouleurs - sont devenus un véritable problème de santé publique aux Etats-Unis, où les drogues tuent plus que les accidents de voiture. Entre 2000 et 2014, le taux d'overdoses par héroïne a plus que triplé dans tout le pays, selon un rapport publié en juin par l'Agence américaine de lutte contre la drogue (DEA). Tandis que les décès liés aux analgésiques opiacés comme le Fentanyl, responsable de la mort du chanteur Prince, ont presque doublé. En 2014, les overdoses aux opiacées ont coûté la vie à 14,000 Américains, d'après les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Une dépendance croissante. "Ces nouvelles données confirment que la dépendance aux opiacés est un problème croissant", a affirmé Mary Bassett, la responsable municipale chargée de la santé. "C'est la raison pour laquelle le service de santé a adopté une approche globale pour empêcher les morts par overdose à New York."

En avril, la mairie de New York a annoncé un plan d'investissement de 25 millions de dollars pour financer l'éducation, la formation et la prévention. Les New Yorkais âgés de 45 à 54 ans ont eu le plus fort taux de décès par overdose. Mais la hausse a surtout touché les 15-34 avec 248% de décès supplémentaires, selon les autorités. L'usage du Fentanyl est responsable de 16% des overdoses fatales signalées en 2015, soit 3% de plus qu'il y a dix ans.