New Jersey : à 96 ans, il lit la lettre d'amour qui lui était destinée 72 ans plus tôt

  • A
  • A
New Jersey : à 96 ans, il lit la lettre d'amour qui lui était destinée 72 ans plus tôt
La lettre a mis 72 ans a parvenir à son destinaire@ DR
Partagez sur :

"Je t'aime Rolf, comme j'aime le soleil chaud, et c'est ce que tu es dans ma vie, le soleil autour duquel tout le reste tourne pour moi", a écrit Virginia à son mari Rolf en 1945.

LA BELLE HISTOIRE

Tout a commencé par une banale rénovation de maison à Westfield, dans le New Jersey. Tout à leurs travaux, un père et sa fille remarquent une fêlure dans le plafond et y découvrent une lettre, jaunie et encore scellée. Ce qu'ils y découvrent ? Une histoire d'amour digne d'un film romantique, raconte CNN samedi.

From Virginia to Rolf. "L'enveloppe était vieille et jaunie. Elle n'avait jamais été ouverte. C'était incroyable quand mon gendre a commencé à la lire. Dans la lettre, elle parlait du bébé qu'elle allait avoir", s'est enthousiasmé le père de la propriétaire de la maison auprès de CNN. Datée du 4 mai 1945, la lettre, tapée à la main par une femme du nom de Virginia, est adressée à son mari, Rolf Christoffersen, marin dans la marine norvégienne.



Touchée par cette histoire de lettre jamais parvenue à son destinataire - elle porte le tampon "retourné à l'expéditeur" -, la fille, Melissa, cherche un dénommé Rolf Christoffersen sur Internet. Elle trouve un numéro de téléphone à Santa Barbara, en Californie. C'est le fils de Rolf Christoffersen qui décroche. "Melissa m'a demandé où j'avais grandi et je le lui ai dit. Elle m'a alors parlé de la lettre", a raconté Rolf Christoffersen fils, 66 ans.

"J'étais tellement surpris après toutes ces années". Par l'intermédiaire de son fils, Rolf Christoffersen, a pu découvrir une tendre lettre d'amour de sa femme, 72 ans après qu'elle lui ait été adressée. Rolf junior la lui a immédiatement lue au téléphone. "J'étais tellement surpris après toutes ces années. J'étais très content d'apprendre l'existence de cette lettre. Je suis toujours très émotif", a reconnu l'homme de 96 ans qui a perdu sa femme six ans plus tôt. "Je t'aime Rolf, comme j'aime le soleil chaud, et c'est ce que tu es dans ma vie, le soleil autour duquel tout le reste tourne pour moi", avait-elle écrit.

Un timing parfait. Une lettre qui tombe à pic, juste avant la Fête des Mères (célébrée le 14 mai aux États-Unis). "Lire ses mots me rappelle simplement l'extraordinaire personne qu'elle a été et combien elle nous aimait", conclut Rolf fils, visiblement ému.