New Dehli, capitale la plus polluée au monde, impose une taxe pollution aux camions

  • A
  • A
New Dehli, capitale la plus polluée au monde, impose une taxe pollution aux camions
@ AFP
Partagez sur :

Les camions et utilitaires entrant dans New Delhi devront payer une taxe à compter de dimanche, une décision prise pour tenter d'améliorer la qualité de l'air dans la capitale indienne, la plus polluée du monde.

Les camions représentent un tiers de la pollution. Les émissions des camions s'ajoutent au cocktail déjà très nocif de rejets industriels et de poussières des chantiers de construction. Le mois dernier, la Cour suprême indienne a donné son feu vert à un plan expérimental imposant un taxe de 700 roupies (10 euros) pour les véhicules commerciaux et de 1.300 roupies (18 euros) pour les camions entrant dans la ville. Selon l'OMS, New Delhi est la capitale affichant le plus haut niveau de particules fines pm2,5, supérieur à Pékin. Nombre de camions passent par le centre de la capitale pour éviter les péages en périphérie.

"Cela ne résoudra pas le problème", estime Greenpeace. Greenpeace India estime que cette décision, qui ne concerne pas les voitures individuelles, les camions citernes transportant de l'essence et les transports d'alimentation va déplacer la pollution sans la supprimer et que les chauffeurs emprunteront des itinéraires non surveillés. "Nous devons voir son efficacité, mais cela ne va pas résoudre tous les problèmes", estime Sunil Dahiya, de Greenpeace India. 

La capitale indienne risque de devenir la ville comptant le plus grand nombre de décès prématurés dus à la pollution de l'air d'ici 2025 avec 32.000 victimes, selon une étude de l'institut allemand, Max Planck Institute for Chemistry.