Népal : une loi interdit désormais de forcer une femme à "l'exil menstruel"

  • A
  • A
Népal : une loi interdit désormais de forcer une femme à "l'exil menstruel"
Selon une tradition hindouiste, la femme est considérée comme impure pendant ses règles et se retrouve contrainte de dormir dans une hutte éloignée.@ PRAKASH MATHEMA / AFP
Partagez sur :

Cette tradition hindouiste est à présent passible d'une peine de trois mois de prison.

Le Parlement népalais a approuvé mercredi une loi qui prévoit notamment une peine de prison pour quiconque force une femme à l'"exil menstruel", une pratique liée à l'hindouisme qui bannit les femmes du foyer le temps de leurs règles.

Une tradition appelée "chhaupadi". Selon cette tradition appelée "chhaupadi", les femmes sont considérées comme impures et, dans nombre de communautés au Népal, elles sont obligées de dormir dans une hutte éloignée. Selon la nouvelle loi, quiconque forcera une femme à se plier à cette tradition est désormais passible d'une peine de trois mois de prison, d'une amende de 3.000 roupies (environ 26 euros), ou des deux.

"Une femme qui a ses règles ou se trouve en état postnatal ne doit pas être confinée à la 'chhaupadi', subir une discrimination similaire, ou faire l'objet d'un quelconque traitement inhumain", dispose la loi. Le texte, approuvé à l'unanimité, n'entrera en vigueur que d'ici un an.