Népal : un avion ramenant 206 rescapés a atterri à Paris

  • A
  • A
Népal : un avion ramenant 206 rescapés a atterri à Paris
@ AFP/KENZO TRIBOUILLARD
Partagez sur :

Cet Airbus A350 affrété par les autorités françaises s'est posé peu avant 6 heures à l'aéroport de Roissy.

Les rescapés à bord sont principalement des Français. Un premier avion spécial ramenant 206 survivants du séisme survenu samedi au Népal a atterri jeudi à l'aéroport de Roissy.

26 blessés à bord. Cet Airbus A350, affrété par les autorités françaises, s'est posé peu avant 5h45 avec à son bord 206 passagers, dont 12 enfants et 26 blessés, selon une source du Quai d'Orsay. Quasiment tous sont français, à l'exception d'une quinzaine de ressortissants allemands, suisses, italiens, portugais ou encore turcs. Dans la soirée, un deuxième avion avec à son bord 110 autres rescapés devrait atterrir.

"Ils ont vécu l'enfer". Parmi les rescapés, certains sont "sérieusement blessés", a indiqué Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères venu les accueillir à leur descente d'avion. "Ils ont vécu l'enfer. Ceux qui sont là ont tous frôlés la mort", a-t-il commenté, affirmant à propos de la prise en charge des Français au Népal : "Quand il y a une telle panique c'est très difficile, je pense que les gens ont fait le maximum". Lors du vol, "l'ambiance était détendue, bien moins grave que sur place", a témoigné Philippe Breton, un bénévole de la Croix-Rouge qui était à bord. "Mais au soulagement de rentrer chez soi se mélangeait la culpabilité du départ, d'abandonner un pays et ses habitants. Certains étaient très affectés".

Des psychologues, une équipe médicale et des personnels du centre de crise du Quai d'Orsay étaient également présents à l'aéroport pour accueillir les rescapés.

Situation au Népal cinq jours après

© A. LEUNG, js/gal/pld / AFP

De nouvelles victimes françaises à attendre. La mort d'un troisième ressortissant français a été confirmée jeudi matin après plusieurs jours d'incertitude sur son sort. Il a été "emporté par une avalanche", a indiqué Laurent Fabius. Le Quai d'Orsay craint que "d'autres victimes" viennent s'ajouter à ce bilan. Pour l'heure, "2.260 compatriotes ont été localisés et les efforts se poursuivent pour obtenir des nouvelles de 268 qui n'ont pas encore pu être joints", a ajouté le ministère.

Un deuxième avion humanitaire à Katmandou. L'appareil mis à disposition par Airbus était arrivé à Katmandou mercredi, avec 55 personnels de santé et humanitaires, ainsi que 25 tonnes de matériel. Jeudi, un deuxième avion humanitaire français a pu arriver à Katmandou. Transportant 20 tonnes de fret et une centaine de professionnels du secours d'urgence, il était immobilisé depuis jeudi matin à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis. 

>> INTERACTIF - Au Népal, un héritage culturel anéanti par le séisme

A travers ce format interactif, découvrez l'ampleur des dégâts dans les quartiers de Durbar et Patan, dans le centre de Katmandou. Pour profiter au mieux du récit, il s'ouvrira automatiquement en plein écran lorsque vous cliquerez sur "Entrer"

>> LIRE AUSSI - Népal : un troisième Français mort dans le séisme

>> LIRE AUSSI - Il survit 82 heures sous les décombres

>> LIRE AUSSI - Séisme au Népal : les ONG face à l'urgence humanitaire

>> Europe 1 s'associe à l'appel à la générosité lancé par la Fondation de France : cliquez ici pour faire un don