VIDÉO -Népal : hors de Katmandou, "on ne peut compter que sur nous"

  • A
  • A
Partagez sur :

REPORTAGE E1 EN IMAGES - Hors de Katmandou, les secours ont mis des jours à arriver dans certains villages et les habitants se sentent abandonnés. 

(Illustration : reportage vidéo réalisé par l'envoyé spécial d'Europe1 dans le village de Sankwo à 10 kilomètres de Katmandou).

Une semaine après le puissant séisme qui a coûté la vie à plus de 7.000 personnes au Népal, l'envoyé spécial d'Europe1 a accompagné une équipe de sauveteurs français du "Corps mondial de secours" dans un village à l'est de Katmandou où l'aide arrive au compte-gouttes.

Voici son reportage et ses photos :

Népal

© Jean-Sébastien Soldaïni/EUROPE1

Boire l'eau de cuisson pour tenir. Dans ce village, pourtant seulement à une dizaine de kilomètres de la capitale, les premiers secours sont arrivés quatre jours après le séisme. Au milieu de maisons réduites à des tas de pierres, ils ont laissé quelques tentes et des sachets de nourriture lyophilisée. Mais l'aide n'a pas été équitablement répartie, selon les habitants. Une mère de famille déplore ainsi n'avoir eu que quelques sachets : "je ne sais pas combien de temps on va pouvoir tenir avec ces nouilles", a-t-elle dit à Europe1. "Je donne ces pâtes à mes enfants et moi je me contente de boire l'eau de cuisson. Si je fais comme cela je crois que je pourrai tenir une semaine", estime-t-elle.

Nepal

© Jean-Sébastien Soldaïni/EUROPE1

Juste quelques biscuits. Dans le village en ruines quelque tentes ont été distribuées mais certains n'en ont pas eu : "ici, nous devons nous organiser nous-mêmes, on ne peut compter que sur nous", a déploré un habitant au micro d'Europe1. "On a vu l'armée israélienne et l'armée népalaise mais ils ne nous donnent rien pour survivre, juste quelques biscuits".

Nepal

© Jean-Sébastien Soldaïni/EUROPE1

Les secours filtrés. Et puis les militaires népalais filtrent désormais les accès aux zones sensibles. Seule autorisation pour l'équipe française rencontrée par le reporter d'Europe1 : prodiguer quelques soins et distribuer des médicaments. 

Népal

© Jean-Sébastien Soldaïni/EUROPE1

>> Europe 1 s'associe à l'appel à la générosité lancé par la Fondation de France : cliquez ici pour faire un don

>> INTERACTIF - Au Népal, un héritage culturel anéanti par le séisme

A travers ce format interactif, découvrez l'ampleur des dégâts dans les quartiers de Durbar et Patan, dans le centre de Katmandou. Pour profiter au mieux du récit, il s'ouvrira automatiquement en plein écran lorsque vous cliquerez sur "Entrer"

>> LIRE AUSSI - Népal : il survit 82 heures sous les décombres

>> LIRE AUSSI - Séisme au Népal : les ONG face à l'urgence humanitaire

>> LIRE AUSSI - Népal : un avion ramenant 206 rescapés a atterri à Paris