Népal : les expéditions vont reprendre sur l'Everest

  • A
  • A
Népal : les expéditions vont reprendre sur l'Everest
@ AFP
Partagez sur :

Les alpinistes pourront à nouveau escalader le plus haut sommet du monde à partir de la semaine prochaine, quelques jours après le terrible séisme au Népal.

Les alpinistes seront bientôt de retour sur l'Everest. L'ascension du plus haut sommet du monde pourra reprendre d'ici la semaine prochain, a annoncé jeudi le gouvernement népalais. Le terrible séisme de samedi dernier, qui a dévasté le pays, avait déclenché une avalanche sur les flancs de l'Everest, tuant 18 personnes. Les échelles permettant la traversée périlleuse de la cascade de glace du Khumbu avaient été détruites, semant le doute sur la poursuite de la saison sur l'Everest cette année.

Les alpinistes prêts à reprendre l'ascension. Le chef du département du Tourisme népalais a demandé aux alpinistes de ne pas renoncer à leur ascension, expliquant que les réparations étaient en cours. "Les échelles vont être réparées d'ici deux à trois jours et les ascensions se poursuivre, personne n'a de raison de renoncer à son expédition", a expliqué Tulsi Gautam. Le gouvernement s'est par ailleurs entretenu avec les alpinistes et les guides cette semaine qui se sont dit prêts à reprendre l'ascension. Selon le ministre, le gouvernement s'est entretenu avec les alpinistes et les guides cette semaine qui se sont dit prêts à reprendre l'ascension. "Il n'y a pas de raison scientifique de s'attendre à un nouveau séisme (..) et nous jugeons le sol assez stable pour grimper en dépit des répliques", a-t-il ajouté pour contrer la frilosité des clients à tenter l'ascension après les catastrophes.

L'avalanche la plus meurtrière de l'histoire de l'Everest. Quelque 800 alpinistes étaient en train de gravir l'Everest quand l'avalanche meurtrière s'est produite. Elle a été déclenchée par le séisme qui a tué plus de 5.500 personnes, dont trois Français, et détruit une grande partie du Népal. L'avalanche de samedi est la plus meurtrière jamais intervenue sur l'Everest, un an après une autre avalanche qui avait tué 16 guides népalais et déclenché l'arrêt de toute ascension sur le célèbre sommet.

Au total, 800.000 personnes ont visité le Népal chaque année, dont une partie importante a fait du trekking, rapporte Les Echos. Les revenus du tourisme représentent tout de même 7% du PIB du pays, qui devrait économiquement souffrir de la catastrophe.

>> INTERACTIF - Au Népal, un héritage culturel anéanti par le séisme
A travers ce format interactif, découvrez l'ampleur des dégâts dans les quartiers de Durbar et Patan, dans le centre de Katmandou. Pour profiter au mieux du récit, il s'ouvrira automatiquement en plein écran lorsque vous cliquerez sur "Entrer"

>> LIRE AUSSI – Séisme au Népal : 18 morts au camp de base de l'Everest