Nemmouche reconnaît être impliqué "d'une certaine manière" dans l'attentat au musée juif

  • A
  • A
Nemmouche reconnaît être impliqué "d'une certaine manière" dans l'attentat au musée juif
Mehdi Nemmouche continue cependant à nier être l'auteur de l'attentat survenu en mai 2014 à Bruxelles.@ AFP
Partagez sur :

Le Franco-Algérien arrêté en 2014 peu de temps après l'attentat refuse cependant de donner aux enquêteurs belges les détails de cette implication. 

L'attentat avait fait quatre morts le 24 mai 2014. Et si on ne connaît toujours pas son auteur, le principal suspect reconnaît désormais son "implication". Mehdi Nemmouche, qui avait été arrêté en France quatre jours après cette attaque du musée juif de Bruxelles, a en effet reconnu y avoir été impliqué "d'une certaine manière", rapporte le média belge Le Soir.

Des indices accablants. Le Franco-Algérien de 31 ans avait été arrêté peu de temps après l'attentat à Marseille avec sur lui des indices indiquant une possible participation à la tuerie : les armes utilisées, les vêtements du tueur et la caméra GoPro contenant les images de l'acte. Il a toujours nié et continue à nier sa présence au cours de l'attaque et s'il reconnaît désormais son implication, il refuse cependant de préciser aux enquêteurs "la manière" dont il a été impliqué.

Il attend la "cour d'assises". "Il veut s’expliquer en cour d’assises, devant un jury qui pourra entendre témoins et experts", a précisé son avocat Maître Courtoy. Mais ce suspect principal devra aussi répondre à la justice française qui demande son extradition à la Belgique. Des journalistes français pris en otages par l'organisation État islamique en Syrie l'ont reconnu en effet comme ayant été un de leurs gardiens.