Neil Armstrong a laissé son empreinte

  • A
  • A
Neil Armstrong a laissé son empreinte
@ REUTERS
Partagez sur :

Le premier homme à avoir marché sur la Lune est mort à 82 ans. Une page d'histoire se tourne.

Le premier homme à avoir marché sur la Lune a rejoint les étoiles. Neil Armstrong est mort à l'âge de 82 ans de complications après une opération cardiovasculaire, a confirmé samedi la famille, après une information de la chaîne de télévision NBC News. Il avait été opéré du coeur au début du mois.

En tant que commandant de la mission Apollo 11, il était devenu le premier homme à fouler le sol lunaire, le 20 juillet 1969. "C'est un petit pas pour un homme mais un pas de géant pour l'humanité", avait-il alors déclaré. Une phrase entrée dans la postérité.

Revivez les premiers pas d'Armstrong sur la Lune :







Neil Armstrong plante le drapeau américain :  







L'astronaute avait commencé sa carrière dans la Nasa, l'agence spatiale américaine, en 1955. Neil Armstrong avait ensuite été chargé de commander la première mission lunaire américaine à bord de la capsule Apollo 11 avec les astronautes Buzz Aldrin et Michael Collins. La Nasa l'avait notamment choisi pour sa capacité à supporter le poids de la célébrité.

Un héros très discret

En posant le pied sur la Lune en direct devant des centaines de millions de téléspectateurs, Neil Armstrong était devenu le 20 juillet 1969 le premier homme à fouler le sol d'un monde extraterrestre. Hissé au rang de véritable héros, Neil Armstrong n'avait jamais réellement compris l'engouement suscité autour de sa personne. "J'imagine que nous aimons tous être reconnus non pas pour un seul coup d'éclat mais pour l'ensemble de notre travail quotidien", déclarait-il en 2005 dans l'émission "60 minutes" diffusée sur CBS.

Après son exploit, l'astronaute avait ensuite peu parlé en public, fuyant micros et caméras, et vivait depuis des dizaines d'années dans une ferme reculée de l'Ohio. Il avait quitté la Nasa en 1970  pour enseigner la technologie aérospatiale à l'université de Cincinnati.  

Prié de dire ce qu'il ressentait à l'idée que ses traces de pas resteraient imprimées sur la surface de la Lune pendant plusieurs milliers d'années, il avait répondu à CBS : "J'ai l'espoir que quelqu'un ira sur place un de ces jours et les effacera".