Navalny condamné à cinq ans de camp

  • A
  • A
Navalny condamné à cinq ans de camp
Le Russe Alexeï Navalny, condamné jeudi à 5 ans de camp sur des accusations qu'il dit montées de toutes pièces, est un juriste, orateur charismatique et pourfendeur de la corruption, devenu le leader de l'opposition à Vladimir Poutine.@ Reuters
Partagez sur :

L’opposant numéro un à Vladimir Poutine a été reconnu coupable de détournement de fonds.

L’INFO. Alexeï Navalny a de très hautes ambitions politiques mais elles pourraient être contrecarrées. Jeudi, l'une des figures de proue de la contestation née fin 2011 a été reconnu coupable dans une affaire de détournement de fonds et a été condamné à cinq ans de prison. Il a été demandé qu'il soit arrêté immédiatement après le jugement dans la salle du tribunal.

navalny 930

© Reuters

De quoi est-il accusé ? Jugé depuis le 17 avril, Alexeï Navalny, 37 ans, blogueur et opposant numéro à Vladimir Poutine, est accusé d'avoir organisé en 2009 le détournement de 16 millions de roubles (400.000 euros) au détriment d'une exploitation forestière, Kirovles, alors qu'il était consultant du gouverneur libéral de la région.

"Le tribunal a établi que Nalvalny a organisé cet acte criminel et a dirigé la mise en œuvre de ce détournement à grande échelle", a déclaré le juge Sergueï Blinov au début de l'énoncé du jugement, dans un tribunal de Kirov, à 900 km à l'est de Moscou. "Sa culpabilité est entièrement prouvée. Aucune preuve ne confirme les affirmations de Navalny selon lesquelles il est poursuivi pour des raisons politiques", a déclaré le juge.

"Pas de belle scène d’acquittement". Habillé comme d'habitude d'un jean et d'une chemise aux manches retroussées, Alexeï Navalny semblait ne pas écouter très attentivement le juge, buvant de l'eau et pianotant sur son smartphone. "‘Il a organisé’. Donc il n'y aura pas de belle scène d'acquittement", a réagi aussitôt l'opposant sur son compte Twitter. Le juge "Blinov lit mot pour mot l'acte d'accusation", a-t-il dénoncé, déplorant que le magistrat ne s’en tienne qu’aux accusations du parquet.

nalvalny 930.1000

© Reuters

Alexeï Navalny qualifie les accusations formulées d'"absurdes". La quasi-totalité de la somme a, selon lui, été versée à l'exploitation forestière. "Ils disent : ‘vous avez volé 16 millions’, mais nous avons des reçus pour 14 millions", a-t-il déclaré la veille dans une interview au quotidien Moskovski Komsomolets (MK) en ajoutant que 35 témoins de l'accusation ont témoigné en sa faveur.

Des soutiens de choix dans la salle. L'épouse de Navalny, Ioulia et plusieurs opposants dont Boris Nemtsov, l'ex-vice-Premier ministre de Boris Eltsine, et la journaliste et militante pour les droits des prisonniers Olga Romanova, étaient présents dans la salle du tribunal pour le soutenir Alexeï Navalny. Olga Romanova portait un tee-shirt sur lequel on pouvait lire : "Liberté pour Navalny, Poutine voleur !", slogan préféré de l'opposant.

navalny 930

© Reuters

Candidat à la présidentielle 2018. Ce procès a été particulièrement suivi par les défenseurs des droits de l’homme et les opposants à l’actuel homme fort du Kremlin. Mercredi, il a officiellement été enregistré comme candidat à l'élection du maire de Moscou le 8 septembre prochain. Et surtout, il a déclaré son intention de briguer la présidentielle de 2018. Sauf que si sa peine est confirmée en appel, même avec une condamnation à du sursis, il ne sera plus éligible.

Au cours du procès, l'opposant a affirmé n'avoir "aucun doute" sur le fait que Vladimir Poutine "donnait personnellement des instructions aux enquêteurs". Alexeï Navalny dénonce une "vengeance politique" du Kremlin pour ses révélations sur la corruption, ainsi que pour la campagne menée contre le parti au pouvoir Russie unie et la réélection de Vladimir Poutine à la présidence en 2012. Ses partisans envisagent d'organiser un rassemblement jeudi soir place du Manège à deux pas du Kremlin. La mairie a déjà prévenu qu'ils risquent d'être poursuivis pour une "manifestation non-autorisée".