Nahon "optimiste" au sujet des journalistes français

  • A
  • A
Nahon "optimiste" au sujet des journalistes français
Partagez sur :

Paul Nahon, le directeur des magazines de France Télévisions, est arrivé lundi à Kaboul. Il s’est exprimé sur Europe 1.

L’enlèvement de deux journalistes français en Afghanistan est "une affaire ténébreuse", a commenté lundi matin sur Europe 1 Paul Nahon, le directeur des magazines d’information de France Télévisions, tout juste arrivé à Kaboul. Il devrait y rester une semaine environ pour "essayer de remonter un peu la filière et y voir un peu plus clair".

"Je ne suis pas inquiet. Je suis prudent", a déclaré Paul Nahon, appelant à la patience. "Il faut attendre encore quelques jours pour savoir ce qui est arrivé", a-t-il estimé. Paul Nahon a indiqué qu’il avait déjà "des contacts sur place". Mais il a tenu à rappeler : "ce n’est pas moi qui négocie".

Ecoutez l'intégralité de l'interview de Paul Nahon au micro de Marc-Olivier Fogiel sur Europe 1 :

En fin de semaine dernière, le directeur des magazines de France Télévisions avait fait état d’informations attestant que les deux journalistes enlevés étaient "vivants et en bonne santé". Des détails qu’il n’a pas confirmés lundi. "Beaucoup de gens, de forces sont en train de résoudre ce problème. C’est cela qui me rend optimiste", a expliqué le directeur des magazines de France Télévisions.

Paul Nahon a aussi pris ses distances avec ladéclaration des talibans niant toute responsabilité dans cet enlèvement. "Ce n’est pas très crédible. La situation est très complexe, c’est une situation de guerre. Les tribus se passent ou ses repassent les otages. C’est très compliqué de savoir la vérité", a-t-il estimé.

A la question "Les journalistes ont-ils pris des risques ?", Paul Nahon a répondu "apparemment non". "Mardi dernier, tout allait bien. Ils allaient sur cette route [entre les villages de Tagab et Nijrab, réputée dangereuse NDLR] pour tenter de rentrer en contact avec la population afghane", a-t-il précisé.