Murdoch : "laissez Harry tranquille"

  • A
  • A
Murdoch : "laissez Harry tranquille"
Le magnat des médias Rupert Murdoch, propriétaire du Sun, a appelé dimanche à "laisser tranquille" le fils cadet du prince Charles et de Diana.@ Reuters
Partagez sur :

Le magnat de la presse est propriétaire du Sun, journal qui a publié les photos du prince nu.

Il détient le seul journal du Royaume-Uni à avoir publié les fameuses photos du prince Harry nu à Las Vegas. Le magnat des médias Rupert Murdoch, propriétaire du Sun, a pourtant appelé dimanche à "laisser tranquille" le fils cadet du prince Charles et de Diana.

Sur son compte Twitter, Rupert Murdoch a publié le message suivant : "Prince Harry. Laissez-le tranquille. Il est payé par l'Etat d'une façon ou d'une autre, mais le public l'adore, même s'il s'amuse à Las Vegas".

"Laissez-le tranquille" :



Dans un premier temps jeudi, le Sun, premier tirage de la presse britannique, avait renoncé, comme l'ensemble des journaux au Royaume-Uni, à publier des photos du prince Harry nu au cours d'une partie de "strip-billard" à Las Vegas, suivant une mise en garde de la famille royale.

Le tabloïd avait cependant contourné le problème en mettant en Une un cliché ressemblant à s'y méprendre à l'une des photos originales: il avait fait poser nus l'un de ses employés et une stagiaire dans la même posture que le prince Harry et une jeune femme.

Le défi  du Sun à la commission d’éthique

Mais vendredi, le Sun s'est lâché en publiant les photos qui avaient fait le tour de la toile, au nom d'"un intérêt général très clair". Un argument rejeté dimanche par le ministre des Médias, Jeremy Hunt, estimant qu'il ne "voyait pas personnellement l'intérêt public à publier" ces photos. "Mais nous avons une presse libre et je ne pense que ce soit aux politiciens de dire aux rédacteurs en chef des journaux ce qu'ils peuvent ou pas publier", a ajouté le ministre.

La publication des clichés du prince Harry par le Sun a été interprétée par la presse comme un défi lancé par le groupe de Rupert Murdoch, NewsCorp., à la commission sur l'éthique des médias. Cette commission a été mise en place l'an dernier par le Premier ministre David Cameron, après la fermeture du tabloïd News of the World, titre phrare du groupe Murdoch au Royaume-Uni, emporté par un scandale d'écoutes téléphoniques. Elle doit rendre son rapport d'ici la fin de l'année.

Une cote de popularité intacte pour Harry

L'affaire de Las Vegas ne semble en tout cas pas avoir entamé la popularité d'Harry, 27 ans, célibataire et troisième dans l'ordre de succession au trône. Selon un sondage publié dimanche dans le Sunday Times, les trois-quarts des adultes au Royaume-Uni (75%) ont une opinion positive du jeune homme, et 68% jugent son comportement "acceptable". En revanche, 61% désapprouvent la publication des photos par le Sun.