Murdoch devra aussi s’expliquer aux Etats-Unis

  • A
  • A
Murdoch devra aussi s’expliquer aux Etats-Unis
@ REUTERS
Partagez sur :

Une enquête sur des écoutes téléphoniques présumées a été ouverte jeudi par le FBI.

Après le Royaume-Uni, c’est un nouveau front judicaire qui s’ouvre pour le magnat des médias Rupert Murdoch. La police fédérale américaine a lancé une enquête sur des écoutes téléphoniques présumées aux Etats-Unis menées par son groupe, a indiqué jeudi une porte-parole du FBI.

Des élus américains réclamaient depuis plusieurs jours l'ouverture d'une enquête pour déterminer si des journalistes de médias du groupe News Corp., à l'origine du scandale des écoutes au Royaume-Uni, avaient mené le même type d'écoutes outre-Atlantique.

Les victimes du 11-Septembre espionnées ?

Les élus américains soupçonnent en effet les médias du groupe News Group. d’avoir aussi placé sur écoutes téléphoniques illégales plusieurs proches des victimes de l’attentat du 11 septembre. Le président de la commission du Commerce au Sénat, Jay Rockefeller, avait réclamé mardi une enquête sur les pratiques du groupe, estimant que celles-ci mettraient en évidence des "affaires criminelles".

"Nous sommes au courant des allégations et nous les examinons", a simplement déclaré la porte-parole du FBI à New York, sans donner le moindre détail sur l'enquête ouverte. News Corp. regroupe aux Etats-Unis la chaîne Fox et le tabloïd New York Post ainsi que le quotidien de référence Wall Street Journal.

Convoqué la semaine prochaine au Royaume-Uni

Les ennuis du groupe News Corp. Ont commencé en Grande-Bretagne, où a éclaté un scandale d'écoutes téléphoniques et de corruption, qui a débouché sur la fermeture soudaine la semaine dernière du tabloïde dominical News of the World, vieux de plus d'un siècle et demi.

Dans le cadre de cette affaire, Rupert Murdoch et son fils James ont finalement accepté jeudi de se soumettre à la convocation pressante des députés britanniques, désireux de les interroger la semaine prochaine sur ce scandale.