Mossoul : la mission du porte-avions Charles-de-Gaulle prolongée jusqu'à mi-décembre

  • A
  • A
Mossoul : la mission du porte-avions Charles-de-Gaulle prolongée jusqu'à mi-décembre
Le Charles-de-Gaulle est de nouveau déployé en Méditerranée orientale depuis le 30 septembre.@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Envoyé en mission en Méditerranée orientale le 30 septembre dernier, sa mission devait initialement s'achever fin octobre. 

Dans le cadre de la bataille de Mossoulvisant l'organisation État islamique, la mission du porte-avions Charles-de-Gaulle a été prolongée jusqu'à mi-décembre, a annoncé mercredi l'Élysée. Initialement, elle devait s'achever fin octobre.

Après étude des enjeux militaires. Le Conseil de défense, réuni mercredi matin, "a passé en revue les enjeux militaires, humanitaires, politiques et sécuritaires qui accompagnent la reconquête de Mossoul. Le président de la République a décidé de prolonger l'activité du groupe aéronaval, qui contribue à cette opération, jusqu'à mi-décembre", indique la présidence dans un communiqué. 

"Le Conseil a examiné la situation en Syrie et en Irak, et fait le bilan des avancées décidées lors des réunions internationales tenues à Paris les 20 et 25 octobre", a également indiqué l'Elysée, précisant que "la situation à Alep a été notamment examinée".

Frappes en Syrie et en Irak. Le Charles-de-Gaulle, emblématique de la puissance militaire française, est de nouveau déployé en Méditerranée orientale depuis le 30 septembre pour des missions de frappe et de renseignement en Irak et Syrie. Ce déploiement était prévu initialement pour un mois.

24 avions Rafale et un sous-marin. Le Charles-de-Gaulle, qui embarque 24 avions de chasse Rafale, est accompagné d'une escorte de protection et de reconnaissance, dont un sous-marin d'attaque et plusieurs frégates, notamment les américaine USS Ross et allemande Augsburg.