Moscou : l'opposant Navalny défie le Kremlin

  • A
  • A
Moscou : l'opposant Navalny défie le Kremlin
@ Reuters
Partagez sur :

MUNICIPALES - L'opposant de 37 ans affronte le favori du scrutin, soutenu par Vladimir Poutine.

Dimanche, Moscou élit son nouveau maire. L'occasion était trop belle pour Alexeï Navalny, farouche opposant de Vladimir Poutine, de faire entendre une autre voix que celle du Kremlin. La participation aux municipales de l'opposant de 37 ans, pourfendeur de la corruption, qui avait pris la tête du mouvement de protestation à l'hiver 2011, change la donne dans un paysage politique aseptisé.

Briser la domination de Poutine. Dans une Russie où l'opposition est marginalisée depuis dix ans, Alexeï Navalny détonne. En sursis d'une peine de prison, il a appelé vendredi les Moscovites à voter pour lui pour briser la domination de Vladimir Poutine, un président "omniprésent dans l'espace politique russe", dans une interview au quotidien en ligne gazeta.ru. Il a estimé que son résultat aux municipales enverrait un clair signal au pouvoir et déterminerait "si l'on peut mettre les gens en prison et continuer de voler de l'argent". Selon des analystes, cette élection est très importante pour le Kremlin, la participation de Navalny l'ayant transformée en "un référendum sur Poutine" à Moscou,

Son crédo ? "Ne pas voler, ne pas mentir". Navalny qui affiche pour crédo "ne pas voler, ne pas mentir", a promis dans le passé de mettre un jour en prison Vladimir Poutine et ses proches, qui ont fait à plusieurs reprises l'objet de ses enquêtes anti-corruption. "Je vais voter pour Navalny, il est honnête, il déteste la corruption et l'hypocrisie", explique Fedor Indoukaïev, un agent immobilier. Il a mobilisé plusieurs milliers de volontaires et plus de 100 millions de roubles (2,3 millions d'euros) en donations. Plusieurs chefs d'entreprises du secteur de l'internet lui ont manifesté publiquement leur soutien et l'économiste réputé Sergueï Gouriev, récemment réfugié en France, est l'auteur de son programme économique.

Il a grimpé dans les sondages.Condamné en juillet à cinq ans de détention pour des accusations de malversations qu'il dit fabriquées de toutes pièces, Navalny a été emprisonné puis libéré contre toute attente par la justice jusqu'à l'examen en appel. L'opposant, qui a mené une campagne très active dans la rue et sur l'internet, a nettement grimpé dans les sondages à 18%-20% des intentions de vote, mais il demeure loin derrière le maire sortant Sergueï Sobianine (58%-60%). Il a mobilisé plusieurs milliers de volontaires et plus de 100 millions de roubles (2,3 millions d'euros) en donations.

Poutine le juge incompétent. Le président russe ne s'est pas laissé faire face à cet adversaire aussi virulent que dérangeant. Vladimir Poutine a estimé mercredi qu'il n'était pas compétent pour diriger une grande ville ni suffisamment irréprochable pour dénoncer la corruption. "Ce monsieur a enfourché le thème de la lutte contre la corruption, très à la mode. Pour lutter contre la corruption, je le répète encore une fois, il faut être blanc comme neige", a-t-il  déclaré dans une interview à la chaîne russe Pervyi Kanal.

>> Les bureaux de vote ont ouvert à 6 heures (heure française) et fermeront à 18 heures. Les premiers résultats officiels devront être annoncés à 20 heures.