Mortelle collision dans le port de Gênes

  • A
  • A
Mortelle collision dans le port de Gênes
L'accident s'est produit vers 23h30 dans le port de Gênes.@ REUTERS
Partagez sur :

VIDÉO - Un bateau a détruit la tour de contrôle, faisant au moins sept morts et cinq blessés. 

L'accident. Au moins sept personnes sont mortes et cinq sont blessées, tandis qu'une autre personne est encore portée disparue, dans un accident impliquant un porte-conteneurs entré en collision mardi avec une tour de contrôle dans le port de Gênes. L'un des disparus a été retrouvé vivant sous les décombres par les services de secours. Une enquête a été ouverte contre le commandant du navire.

Une tour de 50 mètres. L'immense tour de contrôle, d'une hauteur de 50 mètres selon la presse locale, a été détruite par l'impact. L'accident s'est produit aux alentours de 23h30, alors que les conditions étaient bonnes au moment où le bâtiment, le Jolly Nero, effectuait une manœuvre aidé de remorqueurs. Selon le site du propriétaire du porte-conteneurs, le bateau a un tonnage brut de 40.594 tonnes et mesure 238 mètres de long. Le maire de la ville, Marco Doria, a proclamé un "deuil citoyen" face à cet accident qui "frappe la ville entière".

Gênes, port, tour de contrôle,

© CAPTURE

Au moment du changement de service. Quatre corps ont été retrouvés dans la structure principale de la tour de contrôle, tombée à l'eau. Les trois autres se trouvaient dans l'ascenseur, également tombé en mer. L'un des disparu a pu être retrouvé vivant sous les décombres. Il s'agit d'un homme de 50 ans, qui travaillait au standard téléphonique de la capitainerie. Le rescapé se trouve dans un état grave et a été transporté à l'hôpital. L'accident s'est produit au moment du changement de service dans la tour, le moment où "le plus de personnes" s'y trouvaient, selon des gardes-côtes.

Des moteurs bloqués ? Le commandant du bateau a été placé sous enquête pour homicide par imprudence. Quant à son navire, il a été mis sous séquestres. D'après les premiers témoignages, deux moteurs du navire se seraient bloqués, rendant le porte-conteneurs incontrôlable.