Mobilisation numérique pour le Japon

  • A
  • A
Mobilisation numérique pour le Japon
@ Montage photo Reuters
Partagez sur :

L’appel aux dons en ligne s’organise, trois jours après un séisme et un tsunami dévastateurs.

Vendredi, le web a vécu en direct, via les réseaux sociaux, la tragédie qui a frappé le Japon. Depuis, les internautes se mobilisent pour aider les victimes. Plusieurs grands groupes comme Apple et des géants de la toile comme Facebook, Google ou Twitter offrent la possibilité de faire des dons en ligne.

La Croix-Rouge a même lancé, via son compte Twitter @RedCross et sa page Facebook, une campagne d’appel aux dons. L’objectif était au départ de récolter 25.000 dollars (18.000 euros). Lundi, à 5h30 GMT, le montant récolté atteignait déjà 50.000 dollars, provenant de 1.300 donateurs. L’organisme humanitaire a donc relevé ses espérances à 75.000 dollars.

Sur Twitter, le hashtag #HelpJapan ("Aidez le Japon"), sponsorisé par la Croix-Rouge américaine, était d’ailleurs classé lundi numéro un des recherches.

Les stars, fortes de leurs nombreux "followers", utilisent le site de microblogging pour inciter leurs fans à aider les sinistrés japonais. Dès vendredi par exemple, la chanteuse de pop acidulée Katy Perry a exhorté les abonnés à son compte à "envoyer un SMS au 90 999", le numéro de la Croix-Rouge américaine. D’autres stars ont fait de même, comme le rappeur Puff Daddy.

Lady Gaga crée un bracelet "Help Japan"

Mais la palme de l’initiative solidaire chez les vedettes revient sans conteste à Lady Gaga. L’excentrique chanteuse, qui dit "adorer le Japon", a lancé un site à son effigie, pour faire sa propre collecte de fonds, sans l’intermédiaire d’une association humanitaire. Pour inciter ses "little monsters" (le surnom dont elle affuble ses fans) à donner, elle a même créé un bracelet siglé "Help Japan". Vendu 5 dollars _environ 3,50 euros_, le bijou sera commercialisé dès le 25 mars prochain. Les donateurs pourront ajouter jusqu’à 100 dollars supplémentaires.

Autre web-initiative, la société Zynga, spécialiste des jeux sur Facebook, appelle à acheter des biens virtuels, mais avec de l’argent réel, dans Cityville ou Farmville. Zynga espère collecter 2 milliards de dollars pour le Fonds d’urgence japonais d’aide aux enfants. Plus de 275 millions d’utilisateurs de Facebook par mois jouent aux jeux de Zynga. Une manne potentiellement énorme pour l’humanitaire.