Mitt Romney a un ticket avec Paul Ryan

  • A
  • A
Mitt Romney a un ticket avec Paul Ryan
Mitt Romney, probable candidat à la présidentielle américaine, devrait désigner Paul Ryan comme colistier.@ REUTERS
Partagez sur :

Le probable candidat à la présidentielle américaine a désigné Paul Ryan comme colistier.

Romney-Ryan, voilà le duo qui concourra pour la présidentielle américaine. Favori de la primaire républicaine, Mitt Romney a annoncé samedi le nom de son colistier et candidat à la vice-présidence : Paul Ryan, le président de la puissante commission du Budget de la Chambre des représentants. "Le choix de Mitt pour le VP (vice-président) est Paul Ryan", a d'abord annoncé l'application électronique de campagne de Mitt Romney. "Faites passer le mot." 

Puis, Mitt Romney a officiellement présenté son co-listier au cour d'un meeting. Connu pour ses gaffes, le candidat républicain a encore une fois provoqué l'hilarité du public en présentant Paul Ryan comme "le prochain président des Etats-Unis". "De temps à autre, je suis connu pour faire des gaffes. Je ne me suis pas trompé sur cet homme", a-t-il ensuite dit tout sourire mais visiblement embarrassé.  "Mais je peux vous dire ceci, il sera le prochain vice-président des Etats-Unis", a ajouté Mitt Romney.

L'investiture dans deux semaines

Cette décision, la plus importante que Mitt Romney ait eu à prendre depuis le lancement de sa campagne présidentielle, intervient à deux semaines de la convention nationale du Parti républicain à Tampa, en Floride. C'est là que Romney et son colistier seront formellement investis pour affronter le président démocrate sortant Barack Obama et son vice-président, Joe Biden, en novembre.

Si le choix de Paul Ryan était confirmé, ce serait audacieux. Ce représentant s'est fait le chantre du conservatisme fiscal au risque de déplaire aux électeurs indécis. Il est devenu l'un des élus républicains les plus influents de la Chambre des représentants, en s'attaquant à la dette faramineuse de l'Etat.

Un conservateur en matière budgétaire

Considéré comme un conservateur en matière budgétaire, Paul Ryan a proposé en début d'année un projet de budget censé "offrir à la nation une meilleure voie pour l'avenir" et "montrer comment nous prévoyons de sauver ce pays de futures dettes, doutes et déclin". Des experts soulignent cependant que son programme fiscal et budgétaire est de la "dynamite politique" que Romney devra assumer.

Agé de  42 ans, il apportera une touche de jeunesse dans la campagne républicaine. Le visage sérieux et émacié, Paul Ryan est néanmoins loin d'être un nouveau venu en politique : il a été sept fois élu à la Chambre et a travaillé au Capitole, siège du Congrès des Etats-Unis, pendant près de la moitié de sa vie.

Romney distancé dans les sondages par Obama

L'annonce du choix du colistier intervient à un moment délicat pour Mitt Romney alors que les sondages donnent au président Obama une nette avance sur son rival républicain. Mitt Romney, qui subit le contrecoup des attaques publicitaires musclées du camp démocrate, se retrouve ainsi sous pression à trois mois de la présidentielle de novembre.

Mais Mitt Romney dispose d'un formidable trésor de guerre, qui pourrait lui donner un avantage décisif à l'automne lorsque la campagne présidentielle battra son plein. Et Barack Obama devra alors assumer les difficultés économiques persistantes du pays.