Mission réussie pour Solar impulse

  • A
  • A
Mission réussie pour Solar impulse
L'avion solaire a réussi son premier vol international et a atterri à Bruxelles, vendredi soir.@ REUTERS
Partagez sur :

L'avion solaire a réussi son premier vol international et a atterri à Bruxelles, vendredi soir.

Tel une libellule géante, l'avion expérimental sans carburant Solar Impulse, a atterri sans incident vendredi à Bruxelles au terme de son premier vol international, treize heures après avoir quitté le sol suisse, à 500 km de distance.

"J'ai capté plus d'énergie que je n'en ai utilisé"

"C'est magnifique", s'est exclamé son concepteur, l'aéronaute et médecin suisse Bertrand Piccard, quand l'avion, tous feux allumés mais ne consommant alors que l'énergie d'une ampoule de 100 watts, s'est posé en douceur et sans bruit sur une piste de l'aéroport de Bruxelles.

"J'ai capté plus d'énergie que je n'en ai utilisé", a dit André Borschberg, le pilote de l'avion solaire en sortant de l'appareil. "J'ai volé avec la puissance d'un scooter", a ajouté le pilote, souriant malgré ses treize heures de vol et acclamé par une centaine de personnes dont le prince Philippe, héritier du trône de Belgique, grand amateur d'aéronautisme et pilote lui-même, qui a suivi la longue descente de Solar Impulse à bord d'un hélicoptère.

"Encourager les décideurs politiques"

L'appareil avait décollé vers 8h40 de l'aérodrome militaire suisse de Payerne et s'est posé en Belgique vers 21h40. "Avec ce vol, nous voudrions encourager les décideurs politiques à adopter des politiques énergétiques plus ambitieuses", avait dit à l'AFP, juste avant l'atterrissage, Bertrand Piccard. Il a plaidé en faveur d'"un changement d'état d'esprit pour encourager les gens à utiliser de nouvelles technologies" vertes et cesser de gaspiller les énergies fossiles.

"C'est fou que l'humanité dépense un milliard de tonnes de pétrole par heure", a-t-il dit. "Il ne faut pas croire que nous allons continuer avec des avions qui consomment autant de kérosène", a ajouté ce militant des énergies renouvelables après l'atterrissage de son appareil.

L'avion d'une envergure de 64 mètres, soit l'envergure d'un géant des airs comme l'Airbus A340, ne pèse que 1,6 tonne comme une berline automobile, a-t-il fait remarquer. L'appareil révolutionnaire était déjà entré dans l'histoire de l'aéronautique en assurant un premier vol de 24 heures sans interruption et uniquement propulsé par ses panneaux solaires et ses batteries en juillet 2010.