Mise enceinte par un espion, Scotland Yard l'indemnise

  • A
  • A
Mise enceinte par un espion, Scotland Yard l'indemnise
@ Reuters
Partagez sur :

La police britannique devra verser soit 539.000 euros pour indemniser la victime, dupée sur l'identité du père de son enfant.

L'INFO. L'histoire ferait à coup sûr un scenario de film à succès. Sauf que cette fois, la réalité a dépassé la fiction. C'est ce qui est arrivé à Jacqui, selon le récit fait vendredi par The Guardian.En 1984, cette jeune femme alors âgée de 22 ans, est tombée amoureuse de Bob Robinson, avec qui elle fait un enfant. Deux ans plus tard, son amoureux prend la poudre d'escampette. Motif invoqué : il était traqué par la police. Mensonge : il était en fait un agent infiltré de la police britannique. Et, une fois sa mission terminée, il a repris sa vie d'avant, avec femme et enfant. Avec une promotion en bonus.

>> A LIRE AUSSI - Scotland Yard va vendre son QG

"C'était un agent d'une section spéciale de la police". Quand Jacqui rencontre Bob, en 1984, "il avait les cheveux longs, se présentait comme un gauchiste radical", raconte-t-elle aujourd'hui. "En réalité, c'était un agent d'une section spéciale de la police travaillant sur les manifestations. Il menait une mission de cinq ans pour infiltrer les groupes de défense de l'environnement et des droits des animaux", poursuit-elle. C'est en 2012 qu'elle découvre le pot aux roses, dans un journal où des membres de Greenpeace l'accusent d'avoir infiltré l'organisation dans les années 1980.

539.000 euros d'indemnités. La police britannique a reconnu les faits et présenté "ses plus profondes excuses pour la souffrance que cette relation" a causé. Scotland Yard a précisé toutefois que les instructions données aux policiers ne prévoyaient pas de "relations sexuelles". La police britannique devra verser 539.000 euros pour indemniser Jacqui.