Mise en cause, Melania Trump réfute avoir travaillé illégalement aux États-Unis

  • A
  • A
Mise en cause, Melania Trump réfute avoir travaillé illégalement aux États-Unis
Mélania Trump avec son mari.@ JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Alors qu'elle affirme qu'elle a commencé à travailler en 1996, elle aurait en fait posé pour un photographe dès 1995, selon un média américain.

Mise en cause par plusieurs médias américains qui laissent entendre qu'elle aurait travaillé illégalement aux États-Unis, Melania Trump a assuré jeudi s'être toujours conformée aux lois américaines sur l'immigration.

Des photos dénudées dès 1995... Le quotidien New York Post a publié dimanche et lundi des photos dénudées de l'épouse du candidat à la Maison-Blanche, Donald Trump, prises à New York, en 1995, pour l'ancien magazine français Max. Or, plusieurs médias ont relevé que Melania Knauss, son nom de jeune fille, avait toujours assuré avoir commencé à travailler aux États-Unis en tant que mannequin en 1996.

... sans avoir le visa adéquat ? Pour le site Politico, qui cite plusieurs sources notamment son ancien colocataire disant avoir loué avec elle un appartement à New York dès 1995, Melania Trump aurait travaillé sans disposer du visa adéquat.

L'épouse de l'homme d'affaires new-yorkais a répondu sur son compte Twitter à ce qu'elle considère comme du journalisme "inexact et de la désinformation quant à (son) statut au regard de l'immigration (américaine) en 1996". "J'ai toujours été en règle avec les lois américaines sur l'immigration", a assuré Melania Trump, qui est devenue citoyenne américaine en 2006.

Une autre polémique sur un diplôme. La semaine dernière, l'épouse de Donald Trump avait fermé son site internet, au motif qu'il ne "(reflétait) pas (son) activité et (ses) intérêts personnels". Mais beaucoup avaient lié cette fermeture à une autre polémique sur le cursus scolaire de Melania Trump. Sur son site, la native de Novo Mesto assurait avoir obtenu un diplôme de design et d'architecture de l'université de Slovénie, titre qu'elle n'a, en réalité, jamais reçu.