Miracle inespéré dans une mine chilienne

  • A
  • A
Miracle inespéré dans une mine chilienne
@ DR
Partagez sur :

33 mineurs ont été retrouvés en bonne santé après avoir été bloqués 17 jours au fond d’une mine.

"Nous allons tous bien, les 33 dans le refuge". Ces quelques mots, griffonnés en rouge sur un bout de papier, ont suffi à redonner espoir au Chiliens. Ces derniers suivent avec attention les travaux des secouristes, alors que des mineurs ont été piégés après un éboulement au fond de la mine de San José, dans le nord du pays.

La catastrophe a eu lieu le 5 août dernier à 700 mètres sous terre, dans une mine de cuivre et d'or situé à 800 km au nord de Santiago. Les secouristes s’activaient depuis et n’ont réussi à creuser un conduit de 8 cm de large que dimanche matin.

C’est par ce mince tunnel qu’ils ont pu faire passer une micro-caméra et ainsi découvrir que 33 mineurs étaient encore en vie au fond de la mine, comme le montre cet extrait du journal de la chaine Vivo C5N :

Cette micro-caméra a permis aux mineurs de communiquer avec les secouristes, en griffonnant sur un carnet quelques mots montrés à la caméra. Depuis cette annonce, les familles des mineurs retrouvent espoir.

En "parfaite santé"

Les 33 mineurs "sont en parfait état de santé", a déclaré la médecin qui a pu établir lundi une communication prolongée avec eux. "Ils sont indemnes. Il n'y a pas de traumatismes chez eux", a-t-elle déclaré à l'issue de la communication qui a duré "environ une heure", via un radio-téléphone. Ils "ont des problèmes plutôt mineurs par rapport à ce qu'on aurait pu s'attendre", après 18 jours confinés à 700 mètres sous terre, soumis à de fortes chaleurs et à l'humidité, a-t-elle expliqué.

Un premier ravitaillement leur a été transmis : une première dose de solution glucosée, ainsi qu'un comprimé d'omeprazol, pour prévenir d'éventuels ulcères d'estomac après le jeûne forcé des hommes.

Encore 3 ou 4 mois de sauvetage

Les opérations de secours s’annoncent très longues, a prévenu le ministre chilien des mines. L’opération de sauvetage devrait durer "trois à quatre mois", a-t-il pronostiqué, avant d’inviter les familles de mineurs à rester patientes. Les sauveteurs vont devoir élargir le conduit actuel à 66 cm, le diamètre nécessaire pour faire remonter les mineurs à l’aide d’une corde.