Migrants : une petite fille née en mer après le sauvetage de sa mère

  • A
  • A
Migrants : une petite fille née en mer après le sauvetage de sa mère
Les 244 migrants ont été sauvés par un navire néerlandais déployé dans le cadre de l'opération Triton.@ AFP
Partagez sur :

Une mère a donné naissance à une petite fille jeudi, à bord de la frégate néerlandaise qui l'avait secouru en Méditerranée.

Une petite fille est née en Méditerranée à bord d'un navire néerlandais qui a sauvé sa mère érythréenne et 243 autres migrants d'une embarcation en difficulté, a annoncé vendredi le ministère de la Défense. "Gelila est née (jeudi) à bord de la frégate Van Amstel. Sa mère a été sauvée mercredi soir d'un navire en détresse à 80 milles (150 km, ndlr) au sud-ouest de la Grèce, avec 244 personnes à bord", a déclaré Karen Loos-Gelijns, porte-parole de la marine royale néerlandaise.

Repérés par avion. La mère a décidé de prénommer la petite fille Gelila, ce qui signifie selon elle "de l'océan". "L'enfant est fragile, mais la mère et le nourrisson se portent bien", a assuré le ministère. Repérés par un avion de la patrouille maritime italienne, les 244 migrants ont été sauvés par le navire néerlandais déployé dans le cadre de l'opération Triton de l'agence européenne de contrôle des frontières Frontex. La marine néerlandaise n'a pas précisé d'où le bateau, qui transportait 181 hommes, 23 femmes, dont "un certain nombre" étaient enceintes, et quarante enfants, avait appareillé.

"Le Van Amstel était en route pour l'Italie où le navire devait ramener sur la terre ferme 197 migrants secourus un jour plus tôt à 75 milles au sud-ouest de la Crète", et a dû changer de cap "à toute allure", a indiqué le ministère.
Au total, 441 personnes ont ainsi été ramenées à Trapani, en Sicile, vendredi matin.

52.600 migrants depuis début 2016. Selon le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), plus de 52.600 migrants sont arrivés cette année par la mer en Italie, soit une moyenne de plus de 300 par jour qui tend à augmenter fortement en été. Quasiment tous ces migrants sont originaires d'Afrique de l'Ouest ou de la Corne de l'Afrique, passés essentiellement par la Libye. Plus de 11% de ces nouveaux arrivants sont des femmes. Beaucoup voyagent enceintes, et les navires de secours qui patrouillent entre la Libye et l'Italie ont enregistré ces dernières années une bonne demi-douzaine de naissances dans les heures ayant suivi le sauvetage de la mère.