Migrants : l'Union européenne s'attaque aux passeurs

  • A
  • A
Migrants : l'Union européenne s'attaque aux passeurs
@ AFP
Partagez sur :

L'Union européenne a lancé lundi une opération navale contre les passeurs en Méditerranée.

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont lancé lundi une mission navale de lutte contre le trafic des migrants en Méditerranée. Cette mission sera limitée dans un premier temps à une surveillance accrue des réseaux de passeurs. La mission, baptisée EU Navfor Med, aura son QG à Rome. 

Des déploiements dans une semaine. Les premiers déploiements de navires, sous-marins, avions patrouilleurs et drones européens sont attendus dans une semaine. La décision a été prise par les chefs de la diplomatie de l'Union européenne à l'ouverture de leur réunion mensuelle à Luxembourg. 

Le but de l'opération. L'opération est censée in fine permettre de détruire les embarcations utilisées par les trafiquants au plus près des côtes libyennes, et notamment les "bateaux mères" qui servent à tracter en haute mer des radeaux de fortune chargés de migrants. "Il s'agira d'écouter, de voir, d'analyser" les activités des trafiquants grâce à l'utilisation de navires militaires, d'avions patrouilleurs maritimes, de drones et de sous-marins, a expliqué une source européenne la semaine dernière.

Une opération néanmoins limitée. L'opération, qui est née après le naufrage d'un chalutier au large de la Libye mi-avril, sera néanmoins très limitée à ce stade. En effet, tant qu'il n'y aura pas de résolution du Conseil de sécurité autorisant l'usage de la force dans les eaux territoriales libyennes, la marge de manœuvre restera étroite.