Migrants : la Hongrie s'indigne des propos de Laurent Fabius

  • A
  • A
Migrants : la Hongrie s'indigne des propos de Laurent Fabius
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

La Hongrie a convoqué lundi un représentant de l'ambassade de France à Budapest à la suite des critiques du ministre des Affaires étrangères sur Europe 1.

Invité dimanche du Grand Rendez-vous Europe 1-Le Monde-iTELE, Laurent Fabius a eu des mots sévères pour la Hongrie, qui a érigé un mur le long de sa frontière avec la Serbie pour tenter d'endiguer le flux migratoire. "Des jugements choquants et infondés", a estimé lundi dans un communiqué le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, qui a convoqué un représentant de l'ambassade de France à Budapest.

Peter Szijjarto a affirmé que "les déclarations (de Laurent Fabius) ne pouvaient pas rester sans réponse et que c'est la raison pour laquelle il a convoqué un représentant de l'ambassade de France au ministère des Affaires étrangères lundi pour lui présenter officiellement la position de la Hongrie". Le titre du diplomate français convoqué n'a pas été précisé.

Une pression migratoire "stupéfiante et dramatique". "Il apparaît que certaines personnes en Europe sont toujours incapables de comprendre quelle pression stupéfiante et dramatique subit la Hongrie du fait de la migration via les Balkans de l'Ouest", a ajouté Peter Szijjarto, qui a appelé à "la recherche de solutions communes pour l'Europe".

Laurent Fabius a tancé dimanche "un certain nombre de pays d'Europe qui n'acceptent pas ces contingents" de répartition des demandeurs d'asile. Il s'est également dit très "sévère" envers la Hongrie qui, selon lui, ne "respecte pas les valeurs communes de l'Europe" en érigeant une clôture à sa frontière avec la Serbie. Pour lui, il faut "bien sûr" que la Hongrie démantèle ce mur et que l'Union européenne ait "une discussion sérieuse et sévère" avec les dirigeants hongrois.