Migrants : Angela Merkel veut une répartition "contraignante"

  • A
  • A
Migrants : Angela Merkel veut une répartition "contraignante"
@ JOHN MACDOUGALL / AFP
Partagez sur :

La chancelière s'était déjà prononcée en faveur de quotas afin de répartir les migrants entre les pays de l'Union européenne. 

La chancelière allemande Angela Merkel a de nouveau réclamé mercredi une "répartition contraignante" des réfugiés entre tous les pays de l'UE et sans limite de nombre. Les propositions énoncées en parallèle le même jour par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker devant le Parlement européen constituent "un premier pas vers une répartition équitable" au sein de l'UE, a souligné la chancelière. 

"Critères équitables". "De manière générale nous avons besoin en Europe d'un accord contraignant sur une répartition contraignante des réfugiés selon des critères équitables entre Etats membres", de manière durable et sans plafond, a ajouté la chancelière allemande. "Nous ne pouvons nous contenter de dire qu'on répartit un nombre donné de réfugiés, nous devons réfléchir à la manière dont nous allons faire face aux réfugiés qui viennent chez nous", a estimé Angela Merkel. "Si l'Europe échoue en matière de réfugiés, nous mettrons à mal un des éléments fondateurs de l'Europe, à savoir le lien étroit avec les droits fondamentaux qui ont fondé l'Europe dès les origines", a-t-elle encore dit.

Plusieurs pays opposés aux quotas. Le principe même de quotas contraignants divise les pays européens. La Grande-Bretagne et les pays d'Europe de l'Est sont très réticents. La Pologne s'y est dit par exemple opposée. L'Allemagne s'attend rien que pour cette année à accueillir quelque 800.000 demandeurs d'asile, un record en Europe.