Enfant syrien noyé : récit d'une photo déjà historique

  • A
  • A
Enfant syrien noyé : récit d'une photo déjà historique
@ STR / DOGAN NEWS AGENCY / AFP
Partagez sur :

Le cliché d'un garçonnet syrien échoué sur une plage turque, après le naufrage de son embarcation qui tentait de rejoindre les côtes grecques, est en phase de devenir un symbole de la crise migratoire. Récit d'un drame trop fréquent.

C'est une photographie déjà devenue le symbole de la crise migratoire sans précédent que traverse l'Europe. Un petit garçon, vêtu d'un tee-shirt rouge et d'un petit short bleu. Echoué, le visage contre le sable. Le corps du petit Aylan Kurdi, âgé de trois ans, a été ramené par la mer sur l'une des plages les plus fréquentées de Bodrum, dans le sud-ouest de la Turquie. L'embarcation à bord de laquelle lui et sa famille tentaient de rejoindre l'Europe a chaviré, dans la nuit de mardi à mercredi, entre la station balnéaire et l'île grecque de Kos, porte d'entrée dans l'Union européenne.

Avertissement : le cliché placé au bas de cet article peut choquer.

Ils fuyaient la guerre. D'après les médias turcs, le garçonnet et sa famille étaient originaires de Kobané, une ville de Syrie située à frontière turque. Symbole de la résistance des kurdes à l'organisation Etat islamique, Kobané a été pendant plusieurs mois le théâtre de violents conflits entre combattants kurdes de l'YPG (Unités de protection du peuple) et djihadistes. Les massacres de civils kurdes syriens par l'EI ont poussé de nombreux habitants à fuir en Turquie, dont la famille d'Aylan donc.

Objectif, le Canada. Pour cette famille, le continent européen n'était qu'une étape. Elle espérait atteindre le Canada. Là-bas, parents et enfants auraient retrouvé la sœur du père, Teema, installée à Vancouver depuis une vingtaine d'années. Mais leur dossier pour obtenir le statut de réfugié leur avait été refusé en juin par les autorités canadiennes, a-t-elle précisé dans le quotidien Ottawa Citizen. "J’essayais de les aider financièrement. […] mais je n’ai pas pu les aider à quitter la Turquie. C’est pour cela qu’ils ont pris le bateau. Je payais leur loyer en Turquie, mais la manière dont les Syriens sont traités là-bas est horrible", a-t-elle raconté. 

Mais l’administration canadienne a indiqué n'avoir reçu aucune demande de la part de la famille du petit Syrien noyé, dont les photos ont fait le tour du monde. En revanche, le Canada a refusé une demande de la famille de l'oncle d'Aylan. 

12 migrants noyés. Selon les garde-côtes turcs, les deux bateaux, dont celui sur lequel étaient embarqués Aylan et sa famille, avaient pris la mer dans la nuit de mardi à mercredi. Partis de la ville côtière de Bodrum, ils devaient atteindre l'île grecque de Kos lorsqu'ils ont chaviré.

Les sauveteurs, rapidement prévenus par les cris des naufragés, ont repêché 12 corps sans vie parmi lesquels celui d'Aylan et celui de son grand frère, Galip, âgé de 5 ans, selon les médias turcs. Au total, cinq enfants ont péri. Le corps de Rehan, la mère des deux garçons, a également été retrouvé sur le rivage non loin de celui de ses fils. Seul le père, Abdullah, a survécu au naufrage.

"Mes enfants m'ont glissé des mains". Le père  des deux jeunes victimes a raconté jeudi que ses fils lui avaient "glissé des mains" lors du naufrage. "Nous avions des gilets de sauvetage mais le bateau a subitement chaviré parce que des gens se sont levés. Je tenais la main de ma femme. Mais mes enfants ont glissé de mes mains", a raconté Abdallah Ebdi à l'agence de presse Dogan.

Son frère Ghaleb, cinq ans, et leur mère, Rihanna, 27 ans, se sont également noyés. "Il faisait noir et tout le monde criait. C'est pour ça que ma femme et mes enfants n'ont pas pu entendre ma voix. J'ai essayé de nager jusqu'à la côte grâce aux lumières mais je n'ai pas pu retrouver ma femme et mes enfants une fois à terre", a expliqué Abdallah Ebdi, "je suis allé à l'hôpital et c'est là que j'ai appris la mauvaise nouvelle".

Aujourd'hui, rapporte le quotidien canadien National Post, le père ne souhaite plus que retourner à Kobané pour enterrer ses fils et son épouse.

udyd015p