Midterms : une nuit décisive pour Obama

  • A
  • A
Midterms : une nuit décisive pour Obama
@ REUTERS
Partagez sur :

Les Américains ont commencé à voter. Les résultats définitifs sont attendus mercredi matin.

Barack Obama et les démocrates se préparent à vivre une nuit d’angoisse. Dans quelques heures, ils sauront quelle est l’ampleur de leur défaite aux Midterms. Les premiers résultats ne sont pas bons pour le parti de l’âne : les républicains ont remporté trois sièges au Sénat. L'Indiana, traditionnellement démocrate, a ainsi basculé, avec la victoire de Dan Coats, selon les projections de CNN et Fox News effectuées à la sortie des urnes.

Premières défaites démocrates au Sénat

Dans le Kentucky, c’est Rand Paul, l’un des leaders du mouvement populiste et ultraconservateur du Tea Party, qui a été élu. Cet Etat était déjà détenu par le Parti républicain. Même scénario en Floride où Marco Rubio, étoile montante du Tea Party, l'a emporté face au gouverneur Charlie Christ, selon une projection de la chaîne NBC. Deux sièges clefs remportés par le mouvement des "buveurs de thé".

O'Donnell échoue dans le Delaware

Seule consolation pour les démocrates : l’égérie du Tea Party Christine O'Donnell, a échoué face au démocrate Christopher Coons, élu sénateur dans le Delaware. Les démocrates conservent ainsi le siège longtemps occupé par le vice-président américain Joe Biden.

Le scrutin, qui s'est achevé à 23h heure française dans certaines parties de l'Indiana et du Kentucky, se déroulera, décalage horaire oblige, jusqu'à 6h, heure française, quand l'Alaska fermera le bal. Plusieurs heures seront donc nécessaires pour connaître les résultats des duels-clés qui détermineront la couleur future du Sénat ou de la Chambre des représentants.

Victoire attendue des Républicains

Les dernières enquêtes d'opinion prédisent un gain d'au moins 50 sièges pour les Républicains à la Chambre, soit nettement plus que les 39 nécessaires pour en prendre le contrôle. Les républicains devraient également enregistrer une forte progression au Sénat, bien qu'il paraisse difficile, mais pas impossible, qu'ils récupèrent les 10 sièges qui leur manquent pour y disposer de la majorité. Dans huit Etats (Californie, Washington, Nevada, Wisconsin, Colorado, Pennsylvanie, Illinois et Virginie occidentale), l'issue du vote reste particulièrement incertaine.

La participation sera décisive

Au total, les Américains renouvellent les 435 sièges de la Chambre, ainsi que 37 postes de sénateurs sur 100 et 37 sièges de gouverneurs sur 50. La défaite, plus ou moins lourde, de Barack Obama dépendra de la capacité des démocrates à mobiliser les catégories qui avaient donné la victoire au président en 2008 : la communauté noire, la communauté hispanique, les femmes et les jeunes.

Une forte participation a déjà été enregistrée dans plusieurs Etats. De nombreux votants se sont déplacés dans l'Illinois, le Minnessota, le Wisconsin, le Kentucky, en Caroline du Nord, dans l'Etat de New York, dans le Missouri et en Virginie. En revanche, la participation semblait "modérée" mais "stable" dans l'Ohio et dans le Maryland.

A Las Vegas, les électeurs ont été nombreux à venir dès l'ouverture des bureaux :

Obama lance un dernier appel

Face à la vague républicaine attendue, Barack Obama a tenté une dernière fois de mobiliser ses troupes, mardi. "En général, les choses se sont améliorées ces deux dernières années. La question est de savoir si nous pouvons poursuivre sur cette lancée. Mais nous ne pouvons le faire que si j'ai des amis et des alliés au Congrès", a t-il déclaré, solennel, sur l’antenne de KPWR-FM, une radio de Los Angeles. Sur Twitter, @BarackObama a aussi appelé ses followers à le soutenir en déposant un bulletin démocrate. Une trop lourde défaite pourrait entraîner une remise en cause de ses réformes passées et une mise en suspens des futures. Le président commentera les résultats, mercredi, en direct de la Maison Blanche à 19h, heure de Paris.