Michael Jackson : pas de concert mais peut-être un DVD

  • A
  • A
Michael Jackson : pas de concert mais peut-être un DVD
Partagez sur :

La veille de sa mort, Michael Jackson avait joué la quasi intégralité de son show. Une répétition filmée en HD qui pourrait devenir un DVD.

La veille de sa mort, Michael Jackson avait joué la quasi intégralité de son show en répétition, électrisant la salle, selon les témoins. Il avait chanté 10 à 11 chansons, sortant de temps en temps de l'économie d'une répétition pour se donner à fond. Cela avait duré des heures avec danseurs, musiciens, acrobates...

Regardez la vidéo de son arrivée :

Des images et un son captés en haute définition. De quoi sortir un album live, assure AEG Live, l'organisateur des concerts londoniens, un CD et un DVD posthumes qui permettraient de combler les pertes engendrées par l'annulation des 50 dates prévues. Des clichés, présentés comme pris aux dernières répétitions, ont déjà été mis en ligne par TMZ.com, qui avait révélé la mort du chanteur jeudi. Des documents à prendre avec précaution.Si le nom du photographe et de son agence est bien cité, rien n’authentifie ces clichés. Dans un commentaire, un internaute prévient d’ailleurs : "ces photos sont fausses. Elles sont de 2001 !". A cette époque, Michael Jackson portait cependant les cheveux plus longs que sur les photos.

Le spectacle s'annonçait grandiose, selon USA Today. Des araignées mutantes, des marionnettes de 6 mètres de haut, des effets pyrotechniques... Michael Jackson avait d'abord répété au CenterStaging avant de réclamer une salle plus grande (930m2). Il avait donné comme instruction : "Je veux que les hurlements du public s'entendent à des kilomètres". Ainsi, pour la chanson d'ouverture, Wanna Be Startin' Somethin', il avait prévu qu'une boule de lumière flotte autour de lui, son éclat s'intensifiant, avant d'atterrir dans sa paume. Pour Dirty Diana, la mise en scène prévoyait un lit enflammé. Une danseuse suspendue, femme-feu, devait le poursuivre autour du lit et chaque fois qu'elle touchait la scène, des flammes auraient jailli vers le ciel. Après l'avoir attrapé, elle l'aurait ligoter sur le lit avec un lien d'or. La lutte se serait déroulée en ombre derrière un drap rouge. Mais quand le drap serait retombé... Magie ! On aurait découvert la femme-feu attachée à la place de la star qui se serait, elle, matérialisée au centre de la scène.