Floride : il aide un patient autiste et se fait tirer dessus par un policier

  • A
  • A
Floride : il aide un patient autiste et se fait tirer dessus par un policier
@ DR
Partagez sur :

Un éducateur afro-américain a été blessé à la jambe par un policier alors qu'il était en train d'aider un de ses patients, dans la banlieue nord de Miami.

Charles Kinsey ne comprend toujours pas pourquoi le policier lui a tiré dans la jambe. Cet éducateur spécialisé, dans la banlieue nord de Miami aux Etats-Unis, était sorti, lundi, du centre de rééducation où il travaille, pour venir en aide à un patient autiste, quand il a été blessé par un officier. 

Il jouait avec un camion dans les mains. Alors qu’il essayait de parler avec son patient, la police est arrivée sur les lieux. Un appel anonyme a signalé un homme armé dans la rue. Quand les policiers sont arrivés, l’éducateur a expliqué aux officiers que son patient n’était pas armé, mais tenait entre les mains un petit camion.

Charles Kinsey s’est alors allongé sur le sol, les mains en l’air, et a échangé avec les policiers sur la situation, comme le montre cette vidéo postée sur YouTube. A côté de lui, assis en tailleur sur le sol, son patient autiste :

Tout en discutant avec la police, le thérapeute a également demandé à son patient, âgé de 23 ans, de rester calme et de ne pas bouger. "J’avais d’avantage peur pour lui que pour moi", confiera-t-il plus tard à CNN. "Je pensais que tant que j’avais les mains en l’air ils ne tireraient pas. J’avais tort !".

Un des officiers de police a ouvert le feu et touché l’éducateur à jambe. Pour le moment aucun témoin ou aucune vidéo ne montre le moment du tir. On ne sait donc pas exactement dans quelles circonstances le policier a pris la décision d’ouvrir le feu. Le policier qui a tiré a été suspendu.

"Quand le policier a tiré, j’avais encore les mains en l’air. J’ai dit au policier : ‘Monsieur, pourquoi vous avez tiré ?’ Il a répondu : ‘je ne sais’". L’éducateur a ensuite été transporté à l’hôpital où il a été soigné. Si ses jours ne sont pas en  danger, l’homme se dit très affecté psychologiquement. La police du nord de Miami a annoncé qu’elle avait lancé une enquête pour déterminer les circonstances de l’incident. 

Finalement, vendredi, le chef de la police du nord de Miami a confié que le policier avait, en fait, voulu viser le patient autiste, pensant que l'éducateur était en danger. "L'officier pensait que Monsieur Kinsey était en danger, il a donc pris la décision de tirer mais il a raté sa cible", a-t-il expliqué au Time.

Cette affaire intervient dans un climat particulièrement tendu aux Etats-Unis, ces dernières semaines. Plusieurs cas d'Afro-Américains abattus par la police ont été à l'origine de manifestations un peu partout dans le pays. A Dallas, où les habitants manifestaient contre les violences policières, cinq officiers blancs ont été tués par un ancien militaire Noir