MH17 : la recherche des dépouilles suspendue pour raisons de sécurité

  • A
  • A
MH17 : la recherche des dépouilles suspendue pour raisons de sécurité
Les combats entre les pro-russes et les forces ukrainiennes avaient contraint les experts internationaux à faire plusieurs fois demi-tour avant de pouvoir accéder aux lieux du crash.@ Reuters
Partagez sur :

VOL MH17 - "Cela n'a aucun sens de poursuivre la mission dans ces conditions", a déclaré le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

L'INFO. La recherche des dépouilles des victimes du crash de l'avion de Malaysia Airlines, dans l'est de l'Ukraine en guerre, a été suspendue jusqu'à nouvel ordre mercredi pour des raisons de sécurité, a annoncé le Premier ministre néerlandais Mark Rutte. "Cela n'a aucun sens de poursuivre la mission dans ces conditions", a déclaré Mark Rutte lors d'une conférence de presse. "La situation se dégrade chaque jour dans l'est de l'Ukraine", où forces ukrainiennes et séparatistes prorusses s'affrontent.

>> LIRE AUSSI - Crash en Ukraine : l'enquête confirme "une forte explosion"

Une centaine d'experts néerlandais, australiens et malaisiens cherchaient dépouilles et effets personnels des victimes depuis quelques jours sur le site du crash, au milieu des combats. Les combats avaient contraint les experts internationaux à faire plusieurs fois demi-tour avant de pouvoir accéder aux lieux du crash, avait annoncé l'OSCE. L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe est chargée de faciliter le travail des enquêteurs du crash du Boeing malaisien, abattu par un missile en zone contrôlée par les séparatistes, qui a fait 298 morts le 17 juillet. 

 Plus de 200 cercueils contenant des dépouilles ont déjà été emmenés aux Pays-Bas dans les jours ayant suivi la catastrophe aérienne, mais de nombreux restes humains et effets personnels des victimes sont encore sur place.

>> LIRE AUSSI - MH17 : les experts font (encore) demi-tour