Mexique : la police délivre 275 esclaves

  • A
  • A
Mexique : la police délivre 275 esclaves
@ Reuters
Partagez sur :

Des ouvriers étaient exploités dans une entreprise de tomates bio."Si quelqu'un s'échappe, ils le rattrapent, ils le battent".

Une source officielle a annoncé que la police mexicaine a délivré mardi un groupe d'au moins 275 personnes qui étaient retenues en quasi-esclavage par une société de production et d'exportation de tomates bio. L'entreprise mexicaine Bioparques de Occidente, qui se vante pourtant sur internet d'être une entreprise "socialement responsable", détenait des centaines de personnes originaires de communautés rurales de plusieurs Etats mexicains dans des conditions équivalant à un quasi-esclavage, a confirmé le procureur régional, Salvador González. Ils étaient retenus de force, dans des conditions d'entassement, de saleté et de malnutrition, et battus s'ils tentaient de s'échapper, a-t-il précisé.

Valentin Hernandez, un jeune homme de 21 ans, a raconté son arrivée et sa vie dans l'entreprise. "Nous sommes arrivés il y a un mois avec ma femme. Ils nous ont logés dans une pièce de deux mètres par quatre, que nous partageons avec deux autres couples qui ont aussi des enfants", a-t-il expliqué. "La journée de travail est de 12 heures et ils nous payent 70 pesos. La nourriture est rance et pourrie. Ils te disent que tu peux partir si tu veux, mais ils te cachent tes affaires et te menacent pour que tu restes. Et si quelqu'un s'échappe, ils le rattrapent, ils le battent".