Mère à 66 ans, "de l'égoïsme" ?

  • A
  • A
Mère à 66 ans, "de l'égoïsme" ?
L'annonce de l'accouchement de jumeaux par une femme à la retraite, âgée de 66 ans, suscite la polémique en Suisse.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les réactions de désapprobation se multiplient en Suisse après le record établi par une sexagénaire.

L'annonce de l'accouchement de jumeaux par une femme à la retraite, âgée de 66 ans, suscite la polémique en Suisse. De nombreux commentaires dénoncent "l'égoïsme" de cette mère qui s’est rendue en Ukraine pour y recevoir l'implantation d'un ovule fécondé in vitro.

Dans un billet publié sur Internet, une journaliste du quotidien Le Matin fustige ainsi "l'inconscience" de "la mère la plus âgée de Suisse". Et d'ajouter que lorsqu'ils seront adolescents, les jumeaux auront pour principal souci de trouver une place dans une maison de retraite pour leur mère, pour autant qu'elle soit encore en vie.

"De l’égoïsme pur et simple"

Dans le village de la sexagénaire, les avis sont contrastés. "C'est de l'égoïsme pur et simple, et ce n'est pas bien pour les enfants", a ainsi déclaré une voisine auSonntagsBlick. Mais l'adjoint au maire, Lorenz Casutt-Peng, s'est pour sa part réjoui, déclarant que "les enfants sont notre futur, et c'est bien que les enfants et la mère se portent bien".

Selon le professeur Olivier Irion, médecin-chef à l'Hôpital universitaire de Genève, interrogé par le journal Le Matin, "il faut accepter certaines limites de la nature, et garder le bon sens à esprit". Selon lui, il faudrait réserver les techniques de fécondation in vitro aux femmes plus jeunes qui souffrent d'infertilité ou de ménopause précoce.

Interrogée par le journal SonntagsBlick, la mère la plus âgée de Suisse ne regrette rien. "C'est incroyable ce que la médecine permet de faire aujourd'hui", a-t-elle déclaré.