Menu chargé pour le G8 de Deauville

  • A
  • A
Menu chargé pour le G8 de Deauville
@ REUTERS
Partagez sur :

Le 37e sommet du G8, qui s'ouvre jeudi, mettra à l'honneur les révoltes du monde arabe.

L’occasion se présente peu souvent. En fin de semaine, c’est à Deauville, dans le Calvados, que s’ouvrira le 37e sommet du G8. Vingt-cinq délégations, dont dix-huit avec à leur tête des chefs d'Etat ou de gouvernement, sont attendues jeudi et vendredi.

Seront présents les dirigeants des huit pays membres du forum, à savoir ses six membres fondateurs que sont les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, et l'Italie, ainsi que le Canada et la Russie. Le FMI, la Banque mondiale et l’OCDE prendront également part au sommet.

Les officiels présents au G8 s’attelleront cette fois à travailler sur un consensus sur le Proche-Orient, ainsi que sur la succession de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI. Le sommet sera aussi l'occasion d'exprimer la solidarité du G8 avec le Japon, deux mois après le séisme et tsunami du 11 mars et l'accident de la centrale de Fukushima.

Une session de travail sur le printemps arabe

Dans un contexte mondial marqué par les révolutions arabes, plusieurs séances de travail ont été organisées avec des pays d’Afrique et du Maghreb. Les Premiers ministres d'Egypte et de Tunisie ont été invités pour la session consacrée au projet de partenariat avec les nouvelles démocraties arabes. Le secrétaire général de la Ligue arabe sera également présent.

Les pays du Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique) assisteront aux travaux de la traditionnelle séance consacrée au partenariat avec l'Afrique. Seront concernés l'Afrique du Sud, l'Algérie, l'Egypte, l'Ethiopie, le Nigeria et le Sénégal.

La France a aussi tenu à inviter trois pays africains qui viennent d'organiser des élections dont les résultats ont été reconnus par la communauté internationale. Des délégations de Côte d'Ivoire, de Guinée et du Niger sont ainsi attendues à Deauville.