Melania Trump, vedette de la convention de Cleveland

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Elle a pris la parole pendant une quinzaine de minutes devant la foule réunie à Cleveland dans l’Ohio.

Elle avait été très discrète jusqu’à présent. Melania, la femme de Donald Trump, est enfin entrée dans la lumière lundi soir à la convention républicaine. Vêtue d'une élégante robe fourreau blanche et perchée sur de hauts talons aiguilles, la troisième épouse du sulfureux milliardaire a pris la parole devant une foule compacte pour défendre les valeurs de son mari.

Donald Trump a fait une entrée remarquée sur scène. Toute première apparition du candidat républicain à la Maison-Blanche à la convention. Et contrairement à son habitude, le milliardaire ne s'est contenté que de quelques mots pour appeler à la tribune sa femme, "la future Première dame des Etats-Unis".

"Il ne vous laissera jamais tomber". S’en est suivi un discours destiné à humaniser le candidat républicain, à la réputation controversée jusque dans son propre parti. "Il n'abandonnera jamais, et plus important, il ne vous laissera jamais tomber", a lancé Melania devant des milliers de délégués et invités du parti républicain, dans l'immense salle omnisports qui accueillait la convention à Cleveland. "Il a toujours été un incroyable leader".

"Donald veut représenter tous les gens, pas seulement certains. Cela inclut les chrétiens et les juifs et les musulmans. Cela inclut les hispaniques, les Afro-Américains, et les Asiatiques, et les pauvres et la classe moyenne", a-t-elle ajouté. "Il veut la prospérité pour tous les Américains". Et insistant sur le besoin de changement, elle a affirmé qu'il "était prêt à diriger le pays".

Un discours sans faute, ou presque. Mais peine la convention terminée, Melania Trump a été accusée d’avoir plagié le discours de Michelle Obama de 2008. Une partie du discours décrivant ses valeurs est, en effet, mot pour mot ce que Michelle Obama avait dit à la convention démocrate de 2008.

"Mes parents m'ont bien fait comprendre ces valeurs : travaillez dur pour ce que vous voulez dans la vie. Vos mots sont votre engagement. Vous devez faire ce que vous dites et tenir vos promesses. Traitez les gens avec respect. Ils m'ont appris à exprimer ces valeurs dans ma vie quotidienne", a ainsi lancé Melania Trump, les yeux rivés sur son prompteur.

"Nous devons passer ces leçons aux prochaines générations. Car nous voulons que les enfants de ce pays sachent que la seule limite à ce que vous accomplissez est la force de vos rêves et votre volonté de travailler pour les atteindre."

Michelle, source d’inspiration pour Melania ? Dans son discours de 2008, Michelle Obama avait déclaré: "Barack et moi avons été élevés avec tant de valeurs communes : travaillez dur pour ce que vous voulez dans la vie, vos mots sont votre engagement, et vous devez faire ce que vous avez dit, traitez les gens avec dignité et respect, même si vous ne les connaissez pas".

"Barack et moi cherchons à construire des vies reposant sur ces valeurs, et à les transmettre à la prochaine génération. Car nous voulons que nos enfants - et tous les enfants de ce pays - sachent que la seule limite à la grandeur de ce que vous accomplissez est la réalisation de vos rêves et votre volonté de travailler pour les atteindre".

Une polémique qui intervient au moment où Donald Trump doit être formellement investi mardi par son parti. La fille de Donald Trump, Tiffany, 22 ans et son fils Donald Jr., 38 ans, devraient prendre la parole mardi. Mercredi ce sera le tour de son deuxième fils Eric, 32 ans, et enfin jeudi sa fille Ivanka, 34 ans s’exprimera devant l’assemblée.

Comme le résume un journaliste politique américain, croisé à la convention, "Trump a quatre soirées pour convaincre les Américains qu’il est crédible comme président, alors il va utiliser sa famille. Sa femme ne parle jamais. Cela montre bien à quel point il a besoin de sa famille pour adoucir son image".