Méditerranée : 400 migrants disparus dans un naufrage

  • A
  • A
Méditerranée : 400 migrants disparus dans un naufrage
400 migrants ont disparu dans le naufrage d'une embarcation de fortune en Méditerranée.@ GUARDIA COSTIERA / AFP
Partagez sur :

Le naufrage s'est produit dimanche, en Méditerranée. Le bateau, une embarcation de fortune, était parti des côtes libyennes.

Ils étaient entre 500 et 550 migrants à bord. Jusqu'à 400 d'entre eux ont péri dans le naufrage de leur embarcation de fortune, dimanche, en Méditerranée, selon des survivants arrivés mardi matin en Italie.

Il y aurait 144 survivants. Entre dimanche et lundi, les garde-côtes avaient indiqué avoir porté secours à 42 bateaux chargés au total de plus de 6.500 migrants. Ils avaient sauvé 144 personnes et récupéré neuf corps. De leur côté, deux ONG indiquent que 144 à 150 survivants d'un naufrage sont arrivés mardi à Reggio Calabre, à la pointe sud de l'Italie. Mais les deux associations n'ont pas pu dire s'ils avaient survécu au naufrage de dimanche, lors duquel sont intervenus les secours.

Des mineurs à bord. Le naufrage se serait produit 24 heures après le départ du navire des côtes libyennes, selon Save the children. "Parmi les victimes se trouveraient de nombreux jeunes garçons, probablement mineurs", précise l'ONG. Quelques mineurs figurent aussi parmi les survivants.

Une ONG enquête sur le naufrage. De son côté, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a également commencé à interroger des survivants. D'après les premiers témoignages, il y avait entre 500 et 550 personnes à bord de l'embarcation qui s'est retournée. L'ONG explique être "encore en train d'enquêter pour comprendre la dynamique du naufrage". Mais les premiers éléments laissent penser que le bateau a chaviré sous l'effet du mouvement des passagers quand ils ont aperçu les secours.

900 morts depuis le début de l'année. "Par le nombre de personnes qui en même temps ont quitté la Libye", estime Geneviève Jacques, présidente de la Cimade, qui souligne que la plupart des migrants viennent de Syrie et d'Erythrée, un pays aux airs de "goulag à ciel ouvert". "Ce sont des personnes qui, pour sauver leur vie, n'ont d'autre issue que de risquer leur vie et celle de leurs enfants" sur des embarcations de fortune en pleine mer.

Depuis le début du mois, 8.000 personnes ont été secourues dans les eaux italiennes, selon l'OIM. Mais parfois, le travail des garde-côtes italiens ne permet pas de les sauver. Depuis le début de l'année, plus de 500 migrants ont perdu la vie en Méditerranée, contre 47 pendant la même période en 2014, selon l'OIM. Avec le retour du printemps, la mer Méditerranée se calme. Le beau temps pousse davantage de migrants à tenter leur chance. Depuis le début du mois, ce sont plus de 10.500 arrivées qui ont été enregistrées en Italie. 

>> Réécoutez l'interview de Philippe Leclerc, représentant du Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés auprès de la France :



"Des gens qui ont tout perdu et n'ont plus rien...par Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Nouvelle hécatombe de migrants en Méditerranée

>> LIRE AUSSI - 2.164 migrants secourus au large de Lampedusa

>> LIRE AUSSI - Migrants : les passeurs "sont inhumains"