"Affaire" de l'apéro : la fille du patron de Korean Air démissionne

  • A
  • A
"Affaire" de l'apéro : la fille du patron de Korean Air démissionne
@ Reuters
Partagez sur :

EXCUSE A LA NOIX - La fille du patron de la compagnie aérienne sud-coréenne avait ordonné à l'équipage de faire demi-tour car elle considérait que son apéritif avait été mal servi.

Les noix de macadamia, "une menace" pour la sécurité aérienne. Plus angoissant qu'une attaque terroriste, plus dangereux que les conditions climatiques. L'avion de la Korean Air qui assurait la liaison New York-Séoul a dû faire demi-tour vendredi sur les conseils de Cho Hyun-ah, vice-présidente exécutive de la compagnie détenue par sa famille. En cause : un sachet de noix.

Professionnelle jusqu'au bout des ongles, Cho Hyun-ah, fille du patron de la compagnie, s'est offusquée de s'être vu servir des noix de macadamia qu'elle n'avait pas demandées, et de surcroît présentées non dans un bol mais dans leur sachet. Elle y a vu un non-respect par le chef de cabine des prescriptions en matière de service général à bord, et donc une menace potentielle pour la sécurité des 250 passagers. Son comportement a suscité un tollé en Corée du Sud et Cho Hyun-ah a finalement dû démissionner de ses fonctions.

Le chef de cabine débarqué. Car vendredi, l'avion dans lequel elle se trouvait est revenu au terminal pour débarquer le chef de cabine, avant de repartir pour arriver finalement à destination avec 11 minutes de retard, selon Korean Air. Le ministère sud-coréen des Transports a indiqué avoir ouvert une enquête. Un responsable du ministère a déclaré sous couvert d'anonymat, que le comportement de Cho Hyun-ah était "totalement inapproprié". Un jugement de valeur "qui ne vaut pas une cacahuète", aurait répondu la vice-présidente...

Des excuses de la compagnie... Pour sa part, le père de la passagère pointilleuse a peu goûté l'esclandre. La compagnie a même réagi publiquement pour présenter ses excuses. "Korean Air présente ses excuses à ses passagers pour le dérangement provoqué par le comportement excessif consistant à faire revenir l'avion et en éjecter le chef de cabine alors qu'il ne s'agissait pas d'une urgence", a dit la compagnie aérienne dans un communiqué

... qui ne suffisent pas. Mais les excuses n'ont pas suffi. La presse sud-coréenne ne s'est pas montrée tendre avec la fille du patron, dont le comportement ne fait qu'illustrer "ce sentiment de supériorité" prévalent chez les plus riches, cette "idée que tout leur est dû", écrit le Dong-A Ilbo, assurant que "certains considèrent leur entreprise comme leur royaume". Pour le premier quotidien économique de Seoul, le Maeil Business Newspaper, ce "comportement ignoble" fait "honte à la nation toute entière" et "Korean Air doit punir Mme Cho et celle-ci doit s'excuser auprès du public".

"Pardon à ceux que j'ai pu blesser". L'appel semble avoir été entendu : Cho Hyun-Ah s'est dite "désolée au nom de nos clients et des Sud-Coréens d'avoir causé une telle situation". "Je demande pardon à ceux que j'ai pu blesser", a-t-elle ajouté, précisant qu'elle allait démissionner de ses fonctions "afin de prendre [ses] responsabilités dans cet incident".